Communication, parole publique et paradigmes

--

Date: 4 novembre 2015
Auteur: Daniel Nadeau

Justin Trudeau et la novlangue politique

C’est aujourd’hui que nous connaîtrons l’identité du nouveau conseil des ministres du Gouvernement du Canada, l’Équipe de Justin Trudeau. J’ai écrit ailleurs (voir ma chronique dans Estrie Plus) que Justin Trudeau représentait l’espoir, un peu comme Barack Obama au lendemain de son élection à la présidence des États-Unis en 2008.

Il ne faut pas y voir une opinion partisane. Après de nombreux politiciens qui ont dit qu’ils voulaient faire de la politique autrement, le premier à vraiment le faire c’est Justin Trudeau.

Faire de la politique autrement

La première distinction de la nouvelle façon de faire de Justin Trudeau est sa campagne électorale. Tout au long de cette campagne, Justin Trudeau a toujours tenu des propos positifs et ne s’est jamais livré à des attaques contre ses adversaires sauf dans les périodes de débats où il passait parfois à l’attaque.

Justin Trudeau s’est aussi démarqué par son audace tant dans son discours qui se voulait résolument positif et proposait à nous Canadiens de faire quelque chose de grand, de bâtir à nouveau le pays selon nos valeurs. Un discours qui tranchait avec celui des autres candidats.

Outre le ton positif, Justin Trudeau n’a pas eu peur d’adopter des positions qui s’inscrivaient contre le « politically correct » ambiant : dire qu’il fera des déficits, réitérer sa foi dans la diversité et le multiculturalisme, défendre la Charte des droits et libertés au moment de la crise du niqab sont autant de moments forts de l’affirmation de la personnalité politique Justin Trudeau.

Faire de la politique autrement s’est aussi fait sentir au lendemain de son élection alors qu’il a été remercié ses électeurs au métro Papineau après une longue soirée électorale.

Un nouveau paradigme

communication

Source: Radio-Canada

Ce que bien des observateurs politiques, incapables de penser en dehors de la boîte ne voient pas en Justin Trudeau qu’il est le premier premier ministre élu du Canada de la génération X. La génération X qui a une façon fort différente de voir le monde que celle des baby-boomers. Il ne faudrait pas sous-estimer l’âge de Justin Trudeau pour comprendre son action. Qui plus est, il a la ferme volonté de gouverner autrement en faisant participer le peuple canadien.

Justin Trudeau apporte aussi une nouvelle dimension à la parole politique publique en voulant faire ce qu’il dit et dire ce qu’il fera. Cela nous change des discours habituels des politiciens. Pour bien en prendre la mesure, permettez-moi de vous citer Joseph Daniel, un expert français de la communication politique, « Au début du XXIe siècle, analystes, journalistes et responsables politiques prennent progressivement conscience que la parole politique “prend” de moins en moins. » (Joseph Daniel, La parole présidentielle. De la geste gaullienne à la frénésie médiatique, Paris, Seuil, 2014, p. 172)

De nos jours, la relation avec les Canadiens devient de plus en plus difficile à établir surtout dans une mosaïque comme la nôtre aux prises avec de multiples forces contradictoires dans les différentes régions du pays. La bonne vieille parole politicienne éloquente, vide de sens, qui cherchait à fafiner avec les mots n’a plus sa place de prédilection. Les gens sont immunisés contre la langue de bois. Pour plusieurs d’entre nous, la parole politicienne classique est devenue une langue morte comme le latin et le grec de nos collèges classiques aujourd’hui oubliés.

Thomas Kuhn et la structure des révolutions scientifiques

Justin Trudeau par sa fougue et sa fraicheur nous offre un nouveau paradigme. Un paradigme selon Thomas Kuhn qui nous l’a révélé dans son livre sur les révolutions scientifiques en 1962 (Thomas Kuhn dans son chef d’œuvre intitulé : La structure des révolutions scientifiques). Pour Kuhn, le concept de paradigme est lié au monde de la science, mais plusieurs l’ont élargi à l’ensemble de nos connaissances. Un paradigme c’est l’ensemble des croyances basées sur des certitudes scientifiques qui balisent notre vision du monde. Penser selon un paradigme donné c’est penser à l’intérieur de la boîte.

Le paradigme Justin Trudeau

Au sens « Kunhien », Justin Trudeau fait passer la politique canadienne à un nouveau paradigme. Un nouveau paradigme qui quitte la langue de bois, les discours creux et les démonstrations rationnelles du gouvernement qui a toujours raison. S’inscrivant dans une dynamique de changement et de renouveau, Justin Trudeau donne à la fois dans la symbolique et dans un nouveau contenu. Nous verrons aujourd’hui lors de la présentation de son conseil des ministres, ministres qui se rendront à pied en groupe à Rideau Hall plutôt qu’en limousine, si la composition de son conseil des ministres réussira à convaincre les Canadiens que le changement est bel et bien à nos portes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *