Nous sommes tous des médias!

--

Date: 11 novembre 2015
Auteur: Daniel Nadeau

Dans l’excellent recueil de Marie-France Bazzo dont je vous ai parlé dans mon billet de mardi, il y a une excellente entrevue avec l’ancien directeur général des services radios de Radio-Canada, Patrick Beauduin.

D’entrée de jeu, Patrick Beauduin lance que « les médias traditionnels doivent accepter de ne plus être au centre du phénomène de médiatisation » (Bazzo et coll., De quels médias le Québec a-t-il besoin?, Montréal, Leméac, 2015, p. 17). Ils l’ont été pendant longtemps, mais aujourd’hui ils cèdent la place à de nouveaux médias qui au-delà de ce qu’ils sont changent radicalement notre rapport au contenu. Ibid., p. 18

Dorénavant, le format importe beaucoup moins que le partage de contenu et de l’information entre les membres de réseau. Cela a des conséquences sur les droits d’auteur et même les marques les plus fortes doivent s’adapter au monde numérique d’aujourd’hui. Ceux qui ne le voudront pas disparaîtront : « Ceux qui ne veulent rien d’autre que continuer de répéter “Ce que je fais depuis cinquante ans ou un siècle va rester”, ils sont condamnés ». Ibid., p.19médias

Ce qui ne signifie pas pour autant que tout le monde que l’on connaît va disparaître. Prenons l’exemple des grandes messes télévisées que sont les grands rendez-vous collectif et les événements sportifs de grande envergure, cela va demeurer, mais n’empêche que les bouleversements actuels viendront changer la donne et viendront bouleverser les modèles d’affaires existants.

Pour Patrick Beauduin, « les réseaux sociaux c’est une culture en soi. » Une culture qui vient remettre en question le rapport entre émetteur et récepteur. Désormais, nous sommes tous des médias et cela ne peut qu’avoir de grandes conséquences sur les médias et notre façon de les voir, de les regarder et de les écouter. Le pouvoir de l’émetteur reste entier, mais il y a maintenant de nombreuses antennes qui sont autant de contrepoids à l’influence traditionnelle des médias. Ibid., p. 23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *