L’emprise du Web 2.0 sur nos vies

--

Date: 18 décembre 2015
Auteur: Daniel Nadeau

L’emprise du Web 2.0 sur nos vies, liée à l’émergence de nouveaux outils de communication ont fait l’objet des réflexions des participants de la troisième édition, édition internationale celle-là, une première, de la journée d’étude franco-québécoise sur les pratiques en relations publiques qui s’est tenue le 18 mars 2014 à Québec et en France sous la forme d’un webinaire diffusé en salle et en ligne par l’entremise d’un lien interactif Web. Les résultats des délibérations et des réflexions de cette journée ont été publiés dans un livre aux Presses de l’Université du Québec sous la direction de Francine Charest, Alain Lavigne et Charles Moumouni en 2015. Livre qui vient tout juste de paraître. Un livre fort instructif pour tous les praticiens des relations publiques et pour leurs clients qui permet de mieux comprendre les transformations qui bouleversent nos champs de pratique.emprise du web 2.0

Les chiffres évoqués dans l’introduction de ce livre sont éloquents :
« En 2014, sur la planète, 2,82 milliards de personnes ont accès à Internet. Près des deux tiers de cette masse d’internautes (63,4 %) consultent un média social au moins une fois par mois. Parmi ces derniers, 60,9 % utilisent Facebook et 12,7 %, Twitter. Les usagers des médias sociaux sont 191,1 millions en Amérique du Nord, dont 18,5 millions au Canada et 178,2 millions en Europe de l’Ouest, dont 26 millions en France. Au Québec, 85 % des internautes utilisent les médias sociaux. Parmi ces utilisateurs de médias sociaux, sept sur dix suivent au moins un organisme, une entreprise ou une personnalité. » (p. 5)
Les nouveaux médias sociaux sont une technologie par essence interactive. Ces derniers viennent changer du tout au tout notre existence. Les clients sont mieux informés et échangent des informations sur les produits et les services. Savez-vous ce que disent vos clients de vous ou de vos produits? Sauriez-vous quoi faire pour intervenir, s’il y a lieu, pour rectifier le tir? La seule certitude que vous pouvez avoir c’est que vous ne pouvez rester inactif et passif devant cette nouvelle réalité. Il y a même des entreprises qui développent conjointement des produits avec leurs clients. En seriez-vous capable?
Ce qui vaut pour les produits et services et aussi vrai pour les gouvernements et les institutions. Il n’est plus possible de gérer les biens collectifs comme des entités secrètes. La transparence est devenue une valeur cardinale de notre époque. Il n’y a pas à dire les nouvelles technologies de l’information, le développement rapide du Web 2,0, la croissance des médias sociaux demandent que l’on s’outille pour faire face à ce monde nouveau…
Lectures recommandées :
Francine Charest et all., Médias sociaux et relations publiques, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2015, 295 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *