Le pouvoir du storytelling… le cas de la GRC

--

Date: 7 janvier 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Les histoires que l’on invente servent bien la publicité, mais si vous n’étiez pas convaincu que cela puisse être vrai dans le monde réel comme celui de la politique, en voici un exemple. Dans sa livraison du 14 mai 2015, le quotidien Le Devoir faisait état à sa une de l’histoire inventée de la GRC à propos de la vidéo de l’attentat terroriste du Parlement du Canada perpétré par Michael Zehaf-Bibeau en octobre 2014.loi c-51

Quelle est cette histoire que nous raconte la journaliste Marie Vastel? Et bien, contre toutes ses règles habituelles, la GRC avait choisi de divulguer une vidéo montrant les actions de l’attentat d’octobre 2014 même si l’enquête était toujours en cours. Le commissaire Paulson avait pourtant déclaré aux membres du Comité parlementaire « qu’il n’était pas dans les habitudes de la GRC de discuter des preuves recueillies. La GRC tient à son autonomie dans la conduite de ses activités et la défend scrupuleusement ». (Le Devoir, 14 mai 2015)

Pourquoi alors avoir changé d’idée et avoir rendu publique la vidéo en contravention avec les règles en vigueur à la GRC? Marie Vastel cite le commissaire Paulson : « Nous avons choisi de dévier légèrement à ce protocole dans ce cas-ci, par égard pour la demande de votre comité et pour le vif intérêt public que cette affaire suscite. » Pourtant le même commissaire avait déclaré : « la diffusion d’une telle vidéo pourrait apparaître comme une tentative d’influencer la démarche » de l’adoption de la loi 51 par le Parlement. (Le Devoir, 14 mai 2015) Pourquoi cela a-t-il changé?

La vérité est une autre histoire. Selon un document interne de la GRC faisant état de la stratégie de communication qui, aux dires de la journaliste Marie Vastel a « soigneusement orchestré la diffusion de cet enregistrement afin de s’assurer, de son propre aveu, qu’elle n’éclipse pas les débats sur C-51. » (Le Devoir, 14 mai 2015)

Le journal Ottawa Citizen a mis la main sur un document de la GRC préparé en vue de la comparution du commissaire Paulson. Les propos tenus par le commissaire Paulson devant les comités parlementaires se retrouvent aux mots près dans ce document. On y retrouve aussi des éléments de questions et réponses pour l’aider à se préparer à répondre aux parlementaires et aux médias. Rien de plus normal pour le monde des relations publiques.

Ce qui est clair c’est que l’on a préparé soigneusement la mise en scène de cette vidéo d’un présumé terroriste afin de venir appuyer le gouvernement Harper dans sa volonté de faire adopter la loi C-51. Une histoire qui met en vedette un pauvre jeune homme à l’esprit déréglé que l’on présente comme un terroriste. Une histoire aussi qui a créé dans la population un sentiment de crainte, le pouvoir des émotions n’est pas loin, pouvant justifier que l’on empiète sur les droits et libertés des citoyens du Canada.

Voilà un bel exemple où le récit officiel a servi la cause de ceux qui nous gouvernent et moins celle des citoyennes et des citoyens du Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *