Images toxiques

--

Date: 21 mars 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Nous vivons dans un monde où les images valent leur pesant d’or. Il y a aussi celle que l’on veut absolument éviter. Les images toxiques.

Ce weekend, il fallait voir les efforts de toute la classe politique pour se distancier de madame Marine Le Pen, la cheffe du Front national en France, qui nous fait l’honneur de sa visite. Personne ne veut être associé à madame Le Pen. Les chefs des différents partis politiques, les maires de Québec et de Montréal si friands de caméras, se sont fait rapporter aux abonnés absents. Seul l’ineffable Amir Khadir a mentionné qu’il accepterait de rencontrer madame Le Pen pour des raisons humanitaires.

Marine Le Pen

Marine Le Pen

Si la classe politique s’est faite timide dans sa volonté d’être vue en compagnie de Marine Le Pen, ce ne fut pas le cas de jeunes péquistes qui ont volontiers accepté de faire une photo avec la passionaria française championne de l’intolérance, de la xénophobie et du nationalisme défensif. Pierre Karl Péladeau s’est empressé sur son fil twitter de se distancier de cet événement et du Front national. Pourtant, madame Le Pen ne dit que du bien de ce chef du PQ qu’elle trouve charismatique. Elle est bien la seule. Madame Le Pen s’est aussi dite partisane de la charte des valeurs du Parti québécois. Je n’ai pas entendu Bernard Drainville s’en réjouir. Après la semaine des excuses, nous sommes entrés dans la semaine de l’amnésie sélective…

Source: Le Soleil

Source: Le Soleil

En toute impartialité, ce désir de se distancier d’images toxiques est aussi très présente chez les libéraux de Philippe Couillard qui répudient les liens qu’a ce parti avec madame Nathalie Normandeau et de son « mentor de l’époque » Marc Yvan Côté. La caricature de Côté dans le Soleil où l’on voit le premier ministre Couillard mettre au rebut une photo le mettant en scène avec Jean Charest est évocatrice d’une réalité. Philippe Couillard et son gouvernement cherchent à se distancier du gouvernement de Jean Charest et à faire oublier qu’il fait partie intégrante de la marque libérale et de l’histoire de ce parti.

Ce qui confirme que notre société qui est « junkie d’images » est aussi allergique à la toxicité de certaines. Loin de nous, ces images toxiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *