Sainte-Flanelle, cotes d’écoute et la politique

--

Date: 12 avril 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Les Canadiens de Montréal ont officiellement mis un terme à leur saison 2015-2016 par une victoire de 5 à 2 sur son vieil adversaire des séries des dernières années, le Lightning de Tampa Bay. Ce dernier match des Canadiens ne fut pas sans intérêt ni sans panache. Deux des jeunes vétérans vedettes, Galchenyuk et Pacioretty ont atteint le plateau des 30 buts et le remplaçant de Carey Price, Mike Condon, a remporté une 21e victoire. Cette sortie rapide de notre équipe préférée des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey ne sera pas sans effet sur nous.Sainte-Flanelle

D’abord, la plus grande conséquence s’entendra sur les lignes ouvertes des radios de sport et se lira abondamment sur les réseaux sociaux. Les « fafans » des Canadiens veulent que des têtes roulent à l’issue de cette saison. Ils veulent d’abord la tête du coach Michel Therrien et celle du directeur général Marc Bergevin. Ils ont, selon eux prouvé leur incompétence cette année. Vous croyez que cela s’arrête là. Détrompez-vous, ils veulent aussi un grand ménage dans l’équipe. Ils souhaitent le départ de notre défenseur étoile P.K. Subban. Il n’a pas la bonne attitude. Ils souhaitent aussi les départs de Thomas Plekanec, Lars Eller, David Desharnais, Aleksei Iemeline. La liste n’est pas plus longue, car ils ne connaissent pas les noms des nouveaux. Certains réclament aussi le départ du capitaine Max Pacioretty qui n’a pas le leadership nécessaire. Parmi les joueurs établis, seuls Brendan Gallagher, Alex Galchenyuk et le défenseur Andrei Markov semblent trouver grâce à leurs yeux. Sapré ménage. Je doute que Geoff Molson donne raison à cette opinion publique sans pitié et qu’il jette son club aux poubelles. Néanmoins, je vous prédis que cela occupera beaucoup d’espace dans les médias sportifs et sur les réseaux sociaux.

Une autre grande conséquence de la disparition rapide des Canadiens et de tous les clubs du Canada de la LNH des séries éliminatoires est de voir les cotes d’écoute baisser dramatiquement durant ces séries. Ici au Québec, où TVA Sports a payé le gros prix à la LNH pour avoir ces droits de diffusion, les gens vont se trouver de nouvelles occupations et c’est une bien triste nouvelle pour le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

N’ayant pas de hockey des séries du printemps à se mettre sous la dent, les gens s’intéresseront plus à la politique, un autre de nos sports nationaux. Ce sont des gens de fort mauvaise humeur qui ausculteront les faits divers de la politique et qui seront écœurés de voir tous les politiciens pourris continuer à nous gouverner comme si de rien n’était. Le jeu politicien à l’Assemblée nationale de couvrir de boue les adversaires risque ce printemps d’avoir des conséquences encore plus néfastes qu’habituellement. Les ténors de chaque parti politique devraient bien y réfléchir avant de se présenter à la période de questions demain.

Nous avons les conditions d’une tempête parfaite où élimination des Canadiens, colère de l’opinion publique et absence d’intérêt pour le hockey pourraient mener à une colère contre la classe politique parce qu’elle continue à représenter ses seuls intérêts plutôt que les nôtres.

Cela indique que Sainte-Flanelle + cotes d’écoute = scène politique mouvementée. L’opinion publique veut des coupables et des têtes vont rouler…

Une réponse à Sainte-Flanelle, cotes d’écoute et la politique

  1. Lynda Giroux dit :

    Cher Daniel,

    Ton billet sur le CH exprime bien mon sentiment. L’inconscient collectif se déchaîne.
    Le hockey n’étant plus de l’ordre du divertissement public, les gens s’adonneront davantage au spectacle de la scène politique pour déverser leur fiel. Si le classement du CH inspire à couper des têtes, la déficience de nos gouvernants crée des effets encore plus troublants. Ton billet du 13 avril (EstriePlus.com) résume bien les faiblesses exaspérantes d’un gouvernement condescendant. Sous la loupe de l’opposition et des citoyens, le gouvernement Couillard vacille. Même si le Québécois prend le taureau par les cornes avec philosophie dans un climat économique insipide, cynisme et colère habitent l’air ambiant.

    Ca fait un bout que j’ai pris le temps de te lire. Tes propos m’apparaissent justes et judicieux. J’admire ton souffle.

    N’étant pas proCH, je me tiens près des séries éliminatoires, tout en surveillant l’actualité politique.
    Sans compter que le ciel printanier est propice à l’observation des planètes. Cette perspective équilibre ma vision du monde.

    Allez!
    Merci pour tes généreuses opinions et bonne observation!

    Salutations,

    Lynda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *