Trop de restos à Sherbrooke?

--

Date: 26 septembre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Périodiquement dans l’actualité de notre ville, le débat sur le nombre de restaurants à Sherbrooke refait surface. Souvent au moment où, malheureusement, on apprend la fermeture de l’un d’entre eux. Ce débat fait présentement rage dans l’arrondissement sud-ouest de Montréal où les restaurants poussent comme des champignons, rue Notre-Dame Ouest. Le tiers des restaurants du Québec se retrouve à Montréal soit plus de 5 200 restaurants avec les chaînes de restauration rapide.

En cinq ans, le nombre de restaurants sur une distance de quatre kilomètres de la rue Notre-Dame Ouest est passé d’une cinquantaine à plus de soixante-dix aujourd’hui. On apprend dans l’édition d’hier du Journal de Montréal que l’arrondissement tiendra une consultation publique cette semaine pour limiter l’ouverture de nouveaux restaurants.

le-bouchonChez nous, à Sherbrooke, la situation de la restauration est aussi difficile pour plusieurs exploitants. Les gens sortent de moins en moins manger au resto les soirs et le midi. Bien des gens apportent leur lunch plutôt que d’aller prendre un repas au restaurant. La situation n’est pas des plus favorable, mais est-ce attribuable au trop grand nombre de restaurants ou à d’autres facteurs comme la situation économique générale, la qualité offerte ou encore les prix demandés pour un repas?

augusteQuant à l’idée d’interdire l’ouverture de nouveaux restaurants, je suis contre. Je suis plutôt de l’avis du professeur de gestion François Pageau de l’Institut du tourisme et d’hôtellerie du Québec qui affirme que « comme dans le règne animal, il vaut mieux laisser la sélection naturelle décider de l’avenir des restaurants. C’est un frein à l’innovation. En limitant l’ouverture de restaurants peut-être que l’on se prive du prochain Toqué ». (Le Journal de Montréal, dimanche 25 septembre 2016, Hugo Duchaine, « Laisser faire la sélection naturelle », p. 2.)

Personnellement, je fréquente plusieurs restaurants. J’ai mes endroits préférés et lorsque quelqu’un me demande de lui conseiller un bon resto, je n’ai pas plus qu’une dizaine d’endroits en tête. Je suis étonné. À Sherbrooke, nous avons des centaines et des centaines de restaurants, mais peu de bonnes tables? Pas certain que l’on peut atteindre un nombre plus grand que vingt endroits. Bien sûr, la liste peut varier selon les heures, les goûts, les circonstances et les individus qui font la liste.

Faisons un jeu ensemble, faites-moi la liste de vos dix meilleures tables à Sherbrooke sur ce blogue. Je compilerais vos réponses et à la fin du mois d’octobre, je publierai un blogue pour faire part de vos commentaires et vos observations sur la question.

Ma liste comprend les restaurants suivants : Auguste, Le Bouchon, La Table du chef, Da Toni, La Rose des Sables, La Cage aux sports, La Suite, Chez Cora, Kapzak, Antidote foodlab, LoRé, Da Léonardo, L’empreinte et Louis Luncheonette. Et vous, quelle est votre liste?

Une réponse à Trop de restos à Sherbrooke?

  1. Philip Bastarache dit :

    Antidote, Kapzak, O’Chevreuil, Auguste, Shalimar, LoRÉ, Au coin du Vietnam, Château grec, Louis, Bla-Bla.

    Il y en a d’autres, dont j’ai fait l’expérience grâce à « Bouffe ton centro », mais je n’oserais pas les ajouter dans la liste, pour la simple raison que je ne les ai jamais fréquentés en dehors de cet événement. D’ailleurs, dans une ville comme Sherbrooke, ce genre d’événements de même que les promotions offertes sur les menus, comme chez Auguste par exemple, sont essentiels. J’en suis le parfait exemple : avec mon salaire d’étudiant, je ne peux me permettre de connaitre toutes les tables, malheureusement !

Répondre à Philip Bastarache Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *