Débats à égouts ouverts

--

Date: 11 octobre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Avez-vous eu l’occasion de voir et d’entendre le dernier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump? C’était quelque chose à voir et à entendre. Je n’ai jamais vu un débat politique aussi axé sur les attaques personnelles et sur des propos désobligeants. À un certain moment, nous avions l’impression d’être dans la chambre à coucher des candidats en présence.

Donald Trump debat-clinton-trumpaux prises avec les « Trumptapes » où il tient des propos inacceptables à l’égard des femmes n’a pas su mieux faire que de remettre à l’ordre du jour les frasques sexuelles de l’ancien président des États-Unis d’Amérique et époux d’Hillary, Bill Clinton. Ce dernier a pourtant été jugé en son temps par l’électorat américain sur ces questions. Ces attaques personnelles n’ont en rien rehaussé la vie démocratique américaine.

Outre les attaques personnelles dans ce débat à égouts ouverts, les aspirants en présence ont pu quand même faire part de leurs priorités pour cette élection. Des messages convenus et des thèmes ressassés qui sont bien connus. Au fond, ce débat n’a rien appris à quiconque sur le fond des choses, mais il nous a permis d’apprécier la force de caractère de chacun des candidats en présence.

À ce jeu, les deux prétendants ont fait bonne figure. Trump ne s’est pas effondré malgré les tuiles qui s’accumulent sur sa campagne. Hillary Clinton n’a pas réussi à le mettre KO même dans une conjoncture aussi peu favorable pour Trump. D’autre part, Trump n’a pas réussi à faire oublier aux Américains qu’il est impulsif, sans analyse et surtout prêt à dire n’importe quoi pour défendre sa peau. Hillary Clinton sort finalement gagnante de ce débat à mes yeux, car elle a su garder son calme et faire face à toutes les attaques de son adversaire avec calme et sérénité. Certes, parfois Donald Trump a frappé sur de bonnes cibles comme sur son double discours et ses courriels illégaux, mais à la ligne d’arrivée, Hillary a bien géré sa prestation.

Bref, un débat qui fera école sur jusqu’où peut aller un candidat dans les attaques personnelles et dans les égouts lors d’une campagne présidentielle, mais qui sera vite oublié par les électeurs. Un débat surtout qui ne changera rien à l’issue probable de cette élection qui sera marquée par la défaite de Donald Trump. J’ai bien écrit défaite de Trump, car la victoire qui sera acquise par Hillary Clinton sera bien plus le fait de la défaite de son adversaire que de l’amour et l’affection qu’elle a auprès de l’électorat américain. Elle sera probablement la première femme élue à la présidence par les Américains, mais elle ne figurera pas parmi les présidents élus les plus aimés de ces derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *