La télévision, toujours l’écran le plus présent dans nos vies

--

Date: 17 octobre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

J’ai souvent évoqué ici la révolution Web et ses conséquences sur les modèles d’affaires existants. L’explosion des réseaux sociaux, la transformation du rôle des journalistes, l’émergence des citoyeurnalistes. Cela peut parfois nous faire croire que les médias traditionnels disparaissent de nos vies au profit de ces nouvelles tendances. Nous aurions tort de croire cela.

À preuve, un rapport récent  de l’Observateur des technologies médias publié dans Infopresse révèle que 96 % des Canadiens ont regardé latelevision télévision au cours des derniers mois. Le même pourcentage constaté dix ans auparavant.

Il faut donc en déduire que la télévision conserve son monopole dans la vie des Canadiens même si l’on doit prendre acte du fait que de nouvelles plates-formes comme les téléphones intelligents et les tablettes permettent maintenant d’accéder à ce contenu télévisuel. Il reste néanmoins que l’écoute classique à partir d’un écran de téléviseur continue d’être le moyen privilégié des Canadiens pour accéder au contenu télévisuel. Toujours selon les chiffres de l’étude de l’OTM (Observateur des technologies médias) publié dans Infopresse, 82 % des Canadiens utilisent un écran de téléviseur pour regarder leurs émissions préférées.

Il faut noter que même si la télévision demeure un lieu de rendez-vous fondamental pour la culture canadienne, les habitudes de consommation se transforment. Ainsi, désormais 40 % des Canadiens font appel à un service de programmation comme Netflix, Illico ou Tou.tv alors que 20 % de ces mêmes Canadiens ont visionné des émissions télé par l’intermédiaire du Web et de YouTube. La vidéo sur demande, l’enfer des commanditaires, atteint les Canadiens dans une proportion de 18 %.

On note que l’écoute en direct des émissions atteint 82 %, ce qui est moins que les 89 % enregistré dans un coup de sonde fait en 2013.

Le bouche-à-oreille est le moyen principal de découverte de nouvelles émissions de télévision pour 25 % des Canadiens. Les recommandations d’inconnus sur Facebook ou Twitter ne représentent que 5 % de la réalité des Canadiens même si ce pourcentage atteint 13 % chez la jeune génération des milléniaux. La publicité télé ou radio apparaît comme le deuxième moyen privilégié pour découvrir de nouvelles émissions pour 17 % des Canadiens.

La télévision change, histoire-de-la-telemais elle demeure aujourd’hui encore incontournable dans l’édification de notre culture commune. Ce qui est une bonne nouvelle pour celles et ceux qui croient comme moi qu’il faut revoir le mandat et la mission de notre télévision publique au Canada afin de répondre aux exigences de notre époque et donner de l’oxygène aux médias privés en matière de revenus publicitaires. Mais cela est une tout autre question…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *