Tout le monde en parle. Et vous?

--

Date: 7 novembre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Le monde entier s’intéresse au résultat de l’élection à la présidence des États-Unis d’Amérique qui sera connu dans la nuit de mardi à mercredi de cette semaine. La Chine suit de près cette élection et l’un des principaux quotidiens du pays en profite pour juger le système de parti unique de leur pays supérieur à la démocratie libérale américaine qui mène à l’anarchie. En Iran, on a jugé opportun de télédiffuser en direct le 3e débat entre Hillary Clinton et Donald Trump. clinton-trumpC’est dire l’intérêt de ce pays musulman pour le résultat de l’élection américaine et pour le sort qui sera réservé au traité sur le nucléaire conclu avec l’administration Obama.

Au Mexique, on surveille cela de près puisque les propos de Trump sur ce pays, sur le traité de l’ALÉNA et sur la construction d’un mur entre ce pays et les États-Unis sèment le désarroi et les inquiétudes. En Europe, les membres de l’OTAN s’inquiètent aussi de l’avenir du système de défense de l’occident contre les menaces qui pèsent sur eux.

Au Canada, l’intérêt des Canadiens et de nos médias est au maximum. L’élection de Donald Trump qui ne connait pas notre pays et qui a des propos plutôt étranges sur le traité de libre-échange et sur notre système de santé ne peut que nous inquiéter quant à l’avenir de nos relations commerciales et diplomatiques avec notre ami et puissant voisin au Sud. Une élection atypique qui suscite l’intérêt de toute la planète. Tout le monde en parle.

Aux dernières nouvelles, Hillary Clinton mène par quatre points dans les sondages. Les dernières prévisions quant aux États les plus stratégiques de la Pennsylvanie et de la Floride laissent à penser qu’Hillary Clinton sortira grand vainqueur de cette élection et qu’elle remportera les 270 sièges nécessaires au collège électoral.

En fin de journée hier, on a appris que le directeur du FBI a annoncé que son organisme n’a rien trouvé de probant dans les courriels qui laissent croire que madame Clinton aurait commis un acte criminel. Au moins, ce dossier est maintenant clos officiellement. Cela ne signifie pas pour autant que les républicains lâcheront le morceau. Ils s’en serviront encore et encore même après l’élection si Hillary Clinton l’emporte pour empoisonner la vie politique américaine.

Ce qui est clair c’est que le résultat de l’élection de demain, qu’importe le vainqueur, ne pourra nous faire oublier le grand drame des États-Unis. La division profonde de cette société et la déliquescence de la démocratie associée à la montée d’un mouvement politique de plus en plus structuré d’extrême droite ayant des similitudes avec le fascisme italien sous Mussolini. Des tendances politiques de fond qui peuvent à terme changer pour toujours les relations que nous avons avec notre voisin et ami américain aujourd’hui.

Demain, je vous ferai mes prédictions sur le résultat que j’anticipe de cette élection aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *