L’heure de vérité!

--

Date: 8 novembre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

C’est ce soir que nous connaîtrons les résultats de l’élection américaine. D’abord ceux de la présidence. Une course chaudement disputée et marquée par de violentes attaques de part et d’autre. Les pires attaques sont venues de Donald Trump qui a eu un comportement de goujat envers son adversaire Hillary Clinton. clintonL’une des campagnes électorales les plus sales qu’il nous a été donné de voir. Une campagne où tous les coups étaient permis et dont la principale victime est la démocratie américaine.

Comme je l’écrivais hier, les sondages les plus récents donnent une avance de quatre points à Hillary Clinton qui devrait lui permettre de remporter la victoire. Mais est-ce vraiment une victoire? L’élection n’a pas encore eu lieu que Donald Trump se plaint que c’est une élection truquée et qu’il refuse de dire s’il en reconnaîtra les résultats. D’autre part, le discours de campagne électorale de Trump a libéré une parole toxique parmi la population. Une parole qui s’autorise à être raciste, antiféministe et optant pour la théorie du complot. Derrière le discours anti-establishment de Trumnp se cache le fumet mal odorant d’une pensée fasciste ou nazi. Ce qui n’aidera en rien à réunir à nouveau le grand peuple que sont les Américains. Une grande nation, mais une nation prisonnière de ses extrêmes et plus violente que jamais. La victoire présumée de madame Hillary Clinton ne l’aidera en rien à affronter l’immense défi qui se pose devant elle et devant le peuple américain.

Autre mauvaise nouvelle pour le camp démocrate, il semble que finalement le congrès demeurera aux mains des républicains et que le Sénat sera chaudement disputé. Si les deux chambres restent aux mains des républicains, il y a peu de chances que la présidence de madame Clinton puisse prendre son envol. On paralysera son action politique tout comme on l’a fait pour Barack Obama.

Hier soir au grand rassemblement démocrate de Philadelphie, où étaient rassemblés les Obama et les Clinton, on a bien senti que l’atmosphère n’était pas aussi à la fête que devrait l’être l’occasion où pour la première fois les États-Unis d’Amérique se donneront une femme comme présidente.

À 24 heures de l’élection, j’ai la conviction que madame Clinton sortira vainqueur de cette course, mais je crois aussi que les chambres demeureront aux mains des républicains. Ils seront nombreux, mais ils seront plus idéologues que jamais. L’avenir s’annonce sombre pour l’avenir politique des États-Unis. Un grand pays qui doit plus que jamais affronter son heure de vérité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *