Les Lakotas assiégés par l’armée

--

Date: 29 novembre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

On peut retrouver ici et là dans les médias d’information aux États-Unis des articles et des reportages sur ce qui se passe à Standing Rock, mais pas à la mesure de la répression dont sont victimes les manifestants autochtones par les forces de l’ordre.

L’histoire tient à l’opposition des membres de la tribu des Lakotas relativement à la construction d’un oléoduc.manifestation-lakota Cet oléoduc de 1886 kms de long doit relier les champs pétroliers de Bakken dans le Dakota du Nord à l’Illinois. Les Lakotas s’opposent au projet de la société Energy Transfer Partners. Histoire assez commune de nos jours.

Les manifestants s’opposent. Les autorités interviennent pour permettre la poursuite des travaux même si les tribunaux doivent rendre un verdict en janvier. Les autorités américaines n’hésitent pas à recourir à la force de leurs canons à eau et à leurs bombes sonores pour venir à bout de l’opposition des manifestants. Sans étonnement, les versions des manifestants diffèrent. Les uns se disent attaqués et les autres, les autorités, disent craindre pour la sécurité de leurs effectifs. La vidéo qui circule sur Internet mise en ligne par the Gardian montre bien la violence des événements.

Chez notre voisin américain, les peuples autochtones ont été victimes d’extermination par des actes de guerre et ont été poussés dans des réserves. La politique américaine envers les premiers habitants de leur pays est beaucoup moins empathique que la nôtre même si nous avons aussi beaucoup à nous faire pardonner. Depuis l’invasion armée de l’Amérique par Christophe Colomb, nous, les blancs, avons tout tenté pour nous débarrasser de ces peuples qui nous dérangent.

Il ne faut donc pas s’étonner de la réaction des autorités américaines envers les Lakotas. Ne pas s’étonner ne veut pas dire pour autant que nous ne devions pas les dénoncer. Cela risque de donner peu de résultats étant donné que le nouveau président n’a aucun respect pour ces peuples et en plus il souhaite un développement tous azimuts de l’industrie fossile. Les Lakotas sont sur son chemin. L’armée et la garde nationale y verront. La question est de voir si les médias américains seront muselés par la nouvelle présidence, histoire de calmer le jeu avec ce nouveau président qui les a vertement semoncés pour la couverture de sa campagne.

Que restera-t-il de la liberté d’expression en Amérique sous la présidence de Donald Trump? C’est l’angle qu’il faudra surveiller en regardant évoluer la situation au Dakota du Nord aux États-Unis.

En fait, est-ce une bonne idée pour moi d’écrire un tel billet alors que je voyage régulièrement aux États-Unis? Nous en sommes là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *