La transparence avec ses publics

--

Date: 12 décembre 2016
Auteur: Daniel Nadeau

De nos jours, la transparence est sur toutes les lèvres. Les organisations publiques et même les organisations privées sont invitées à plus de transparence. L’un des moyens les plus simples pour une organisation de vivre en toute transparence avec ses publics cibles c’est de rendre public toutes les informations utiles dans le cadre de son mandat.transparence

La présence dans une organisation d’un site Web avec une communauté qui le fréquente est de loin le meilleur moyen pour cette dernière d’être transparente avec les citoyens, les consommateurs et les clients. Si plusieurs aiment bien se gargariser de grands principes comme celui de la transparence, il est souvent beaucoup moins évident de mettre ce principe en action. Comme il est dit familièrement en ce domaine, les bobines ont de la difficulté à suivre les babines.

La question est la suivante : est-il possible en 2016 pour une organisation d’être transparente auprès de ses publics et de survivre? Comment s’y prendre?

La première des choses, c’est qu’il faut que la transparence soit au cœur de la mission et des valeurs de l’organisation. Pour cela, il faut que la direction en fasse une exigence incontournable. Puis, il faut se donner des moyens comme un site Web, une communauté, des politiques d’entreprises claires et une politique éditoriale claire pour les publications de l’entreprise.

Bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle, l’organisation qui fait le pari de la transparence devra faire face à ses problèmes et dysfonctionnements en temps réel. Ce qui est souvent difficile pour les cadres et pour le service clientèle. Il faut donc que dans un tel cas, l’organisation qui choisit cette voie fasse les choses suivantes :

  • Une volonté affirmée de la direction d’agir en toute transparence avec tous les publics cibles de son organisation;
  • La mise en place d’un site Web contenant un blogue, relié aux principaux réseaux sociaux et des ressources suffisantes pour le gérer;
  • Une politique éditoriale qui établit clairement ce qui sera acceptable ou non pour publication;
  • Une volonté de donner toute l’information pertinente sur ses décisions, ses prix, ses fournisseurs et ses politiques de service clientèle;
  • À la fin d’une année, l’organisation fait un rapport annuel de ses actions concernant ses promesses et rend public ses constats de réussite ou d’échec par rapport à ses ambitions initiales. Il est absolument non recommandé de faire des tours de passe-passe pour embellir la réalité. Cela sera très dommageable.

Pourquoi choisir la voie de la transparence? La question se pose. De plus en plus de consommateurs et de citoyens souhaitent être informés de ce qu’ils achètent ou des projets qui leur sont proposés. Ils disposent d’une meilleure éducation et ils carburent à la vérité même si cela n’est pas toujours évident. Les entreprises et les organisations qui font ce choix voient généralement leurs efforts récompensés par une présence accrue dans leur marché et par une crédibilité plus grande.

Ce qu’il y a de génial avec ce choix c’est que cela génère de très bonnes histoires sur le Web et dans les médias, ce qui ne peut qu’augmenter la valeur d’une organisation qu’elle soit publique ou privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *