Abonné absent! Les bottines ne suivent pas les babines…

--

Date: 8 mars 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Aujourd’hui, c’est la journée internationale des femmes. Le 8 mars. La nouvelle qui a retenu mon attention est que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a un agenda trop chargé pour rencontrer les groupes de femmes. Celles-ci, dans un communiqué de presse émis hier sur CNW, affirment : « Alors qu’elles représentent plus de 700 000 femmes au Québec, le premier ministre a encore refusé de rencontrer les membres du Collectif 8 mars à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Ce matin, elles sont allées porter elles-mêmes leurs revendications devant le bureau de M. Philippe Couillard à Montréal. »

Le Collectif 8 mars explique pourquoi les femmes souhaitent rencontrer le premier ministre Couillard : « Année après année, les rencontres du Collectif 8 mars avec la ministre responsable de la Condition féminine n’ont donné aucun résultat concret », a d’entrée de jeu déclaré la porte-parole du Collectif 8 mars et présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Mélanie Sarazin, lors du point de presse. « C’est le gouvernement dans son ensemble qui doit agir pour l’égalité entre les femmes et les hommes et à cet effet, nous voulons cette année que le premier ministre se joigne à la ministre, ce qu’il refuse. Alors que le premier ministre affirme haut et fort que l’égalité entre femmes et hommes est un principe, les politiques d’austérité sexistes et les coupes dans les services publics ont des impacts dramatiques sur les conditions de vie et de travail de toutes les femmes du Québec. Nous le répétons chaque année, il est temps que le gouvernement nous entende. »

Les représentantes du Collectif 8 mars ont une nouvelle fois sonné l’alarme : les organismes qui composent le mouvement des femmes sont à bout de souffle. Alors qu’ils sont asphyxiés financièrement, les groupes de femmes sont de plus en plus sollicités et font face à une demande de services accrue en raison même de l’augmentation des inégalités. Les femmes en subissent directement les contrecoups : listes d’attente de plus en plus longues, programmes suspendus, services abandonnés, postes abolis, etc.

« La Fédération des femmes du Québec, par exemple, ne le sait que trop bien : la situation actuelle est insoutenable et ce sont les femmes qui en écopent. Le mouvement des femmes a toujours été à l’avant-garde dans la défense collective des droits, la mise sur pied de services, l’éducation populaire, la formation continue ou encore la sensibilisation à grande échelle. Nous observons sur le terrain à quel point les politiques du gouvernement contribuent à l’appauvrissement et à la précarisation des conditions de vie des femmes. Cela frappe particulièrement celles qui sont déjà marginalisées par plusieurs systèmes d’oppressions, comme le racisme systémique ou le colonialisme ! », a déploré Mélanie Sarazin.

Au temps où je travaillais au Cabinet de la ministre Monique Gagnon-Tremblay, nous nous faisions un honneur de rencontrer les groupes de femmes. Madame Gagnon-Tremblay avait même créé un plan d’action triennal et se faisait la porte-parole des femmes auprès de son gouvernement pour s’assurer que les actions pensées avec les groupes de femmes soient mises en œuvre par son gouvernement. C’était un gouvernement libéral et madame Gagnon-Tremblay n’était pas tout à fait ce que l’on peut appeler une féministe radicale. Autre temps, autres mœurs.

Voilà une autre indication que le parti libéral de Philippe Couillard n’est plus celui de l’époque de Robert Bourassa. Le pire c’est que notre premier ministre élu ne trouve pas le temps pour rencontrer des groupes qui représentent plus de 700 000 personnes et surtout plus de 50 % de la population du Québec.

À quoi bon ces discours lénifiants pour l’égalité hommes-femmes et des actions aussi peu congruentes avec la réalité. Monsieur Couillard, les femmes du Québec, si elles n’étaient pas aussi polies, pourraient vous dire : « Il est temps que les bottines suivent les babines ».

Bonne fête du 8 mars à toutes les femmes du Québec!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *