Vincent Graton, comédien, chroniqueur et homme au grand cœur

--

Date: 10 avril 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Jeudi soir dernier, près de trois cents personnes ont assisté à la deuxième édition du Show de l’entraide de Centraide Estrie. Ce fut, m’a-t-on raconté, un succès équivalent à celui de la première édition l’année dernière. J’ai personnellement contribué à l’événement de cette année en sollicitant clients et amis afin qu’ils achètent des billets pour le souper-spectacle.

Je suis particulièrement fier du succès de cet événement puisque celui-ci est une idée originale développée par les coprésidents de la campagne 2015 de Centraide Estrie, Éric Loubier et moi-même. Fiers de trouver de nouveaux moyens pour donner de la visibilité aux activités de Centraide Estrie, nous avions alors pensé à cette formule de souper-spectacle.

Une bonne idée c’est une chose, mais la mettre en œuvre c’est une autre affaire. C’est ainsi que j’avais sollicité la contribution de Vincent Graton après l’avoir entendu à l’émission Tout le monde en parle livrer un puissant plaidoyer envers les laisser-pour-compte et les organismes qui cherchaient à s’occuper de ces gens exclus de notre bonne société. À ma grande surprise, ce comédien que je ne connaissais pas a accepté mon invitation à devenir le porte-parole d’un événement estrien au nom de Centraide Estrie.

Le concept du Show de l’entraide était trouvé et s’articulait autour de l’idée venez-vous amuser avec Vincent Graton et ses amis. Centraide Estrie s’est aussi assuré la contribution importante et essentielle de madame Suzie Hamel de la firme Tryskell communication qui s’occupe de rapatrier les amis à cette fête et s’assure de leur participation. L’idée est d’offrir un spectacle qui sort des sentiers battus, offrant une diversité d’artistes et de genres pour en faire un spectacle unique. Je crois qu’au terme de l’édition de la deuxième année, les gens de Centraide Estrie peuvent dire qu’ils ont réussi à relever le défi et qu’il semble bien que Le show de l’entraide soit là pour de bon et devenir une tradition incontournable de notre solidarité envers les 69 organismes et plus des 60 000 personnes qui bénéficient de l’aide financière de Centraide Estrie.

Il est vrai que pour garantir le succès de l’événement, les gens de Centraide Estrie ont besoin de s’assurer la contribution de mon ami Vincent Graton. J’écris ami, car Vincent Graton est devenu un ami par notre regard critique sur l’actualité, par notre volonté de venir en aide aux plus démunis et surtout par notre haine pour les coquins comme les appelaient le fondateur du journal Le Devoir Henri Bourassa.

Vincent Graton a un cœur gros comme un paquebot. Il fait montre d’une générosité peu commune envers les gens et il est toujours partant pour redonner à cette société qu’il aime profondément et de qui il est reconnaissant. Vincent Graton n’a pas la langue dans sa poche. Il a des idées bien arrêtées sur nombre de sujets, mais toujours il est accueillant pour celles et ceux qui expriment des idées différentes aux siennes. Pour vous en convaincre, écoutez-le à Gravel le matin à l’antenne d’ICI Première de Radio-Canada. Je suis fier de compter un tel homme parmi mes amis et je suis convaincu que si nécessaire, je saurais bien le convaincre de poursuivre l’aventure du Show de l’entraide avec nous. Après tout, d’autres l’ont dit avant nous : « Un chum c’est un chum!!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *