Le Trudeau d’outre-mer

--

Date: 25 avril 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Avez-vous pris connaissance du résultat des élections françaises de dimanche? Une élection atypique qui a donné lieu à de nombreux rebondissements au cours de la dernière année. Si vous avez un peu suivi les débats de cette élection, vous savez aujourd’hui que les plaques tectoniques de la politique française ont bougé ce dernier dimanche. Les deux grands partis qui ont vu à la direction des affaires, les républicains de droite et le Parti socialiste ont été évacués du deuxième tour qui aura lieu le 7 mai prochain et qui sera un affrontement entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Le Pen est la leader du Front national qui veut tourner le dos à L’Europe, à l’Euro et fermer les frontières de la France à l’immigration. Macron est pour l’Europe, il veut refonder la France et demeurer ouvert au monde. Macron se définit comme quelqu’un ni de gauche, ni de droite, il se veut la synthèse du peuple français. J’ai suivi de loin la campagne de Macron et il y a beaucoup de ressemblances avec notre premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Il aime les photos et la télé, il n’a pas des idées et des principes dogmatiques, il veut rassembler autour d’idées-fortes et il refuse les étiquettes de gauche et de droite. Il veut refonder la politique française.

Macron aura la partie plutôt facile contre Marine Le Pen. Un sondage diffusé sur France 2, dimanche réalisé par IPSOS donnait un score de 68 % pour Macron contre 32 % pour Le Pen. Il se peut bien que le candidat de la France en Marche réussira son pari de devenir le futur président de la France. La difficulté principale de Macron est à venir. Comment va-t-il réussir à rassembler la France devant les défis énormes de ce pays qui croulent sous les déficits, la bureaucratie et l’insécurité?

La France a été longtemps pour nous québécois une source d’inspiration. Depuis les vingt dernières années, les problèmes s’accumulent alors que les solutions tardent à venir. La France, au moins, comme les Pays-Bas il y a quelques mois, a dit non au populisme et au repli sur soi. Le nationalisme revanchard a été écarté. Grand bien nous fasse. Trump se sentira bien seul et Justin Trudeau se trouvera selon toute vraisemblance un jumeau politique au lendemain du 7 mai. Cela risque d’avoir des impacts majeurs sur la relation Québec-Canada-France. Reste à voir quelle sera la position de Macron relativement à ce vieux contentieux d’une autre époque qu’est le couple Québec-Canada dans les relations diplomatiques de l’État français. Macron est un clone de Justin Trudeau en France. Ce sera intéressant à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *