Nos cousins français

--

Date: 26 avril 2017
Auteur: Daniel Nadeau

La France vient de connaître une élection à la présidence atypique. Les partis traditionnels ont été rayés de la carte et de la dynamique électorale. Le peuple français a exprimé clairement sa volonté de voir apparaître des changements dans son univers politique. Pour nous Québécois, nous avons des relations particulières avec la France. Une relation d’amour-haine qui existe depuis la Nouvelle-France jusqu’à nos jours.

Une très grande majorité d’entre nous est de souche française. Nous sommes les descendants. Nous sommes issus de quelques dizaines de familles fondatrices de la Nouvelle-France au milieu du XVIIe siècle. Il s’est par la suite ajouté les Filles du roi et l’établissement des soldats du régime de Carignan. Juste avant la conquête, environ 35 000 Français traversent l’Atlantique pour venir augmenter la population de la Nouvelle-France. Cela donnera une descendance de plusieurs millions de personnes. C’est la souche essentielle de la population d’ascendance française au Canada et en Amérique du Nord.

Nous avons été abandonnés par la France en 1760 au moment de la conquête. Le célèbre Voltaire conseillait Louis XIV et il a dit : « Pourquoi chercher la querelle aux Anglais pour quelques arpents de neige ». Il aurait fallu la venue de La Capricieuse en 1855 pour que l’on retrouve un semblant de relation avec la France. Il faut dire aussi que l’emprise de l’Église catholique sur le peuple canadien (les Québécois francophones) et son dégoût pour la Révolution française de 1789 ont limité les relations entre les gens du Québec et la France.

Néanmoins, la France et l’Europe en général ont connu un mouvement migratoire important de 1870 à 1914 entre la France et le Canada avec une préférence marquée pour le Québec. Une troisième vague démarre dans les années 1950 et elle prend une nouvelle ampleur à partir des années 1980, vague qui se poursuit encore aujourd’hui.

Dans le sillon de l’élection française à la présidence, c’est un bon moment pour mieux comprendre celles et ceux qui de France ont choisi de venir vivre au Québec et au Canada. Si cela vous intéresse, je vous recommande le livre tout juste publié par Paul-André Linteau, Yves Frenette et Françoise Le Jeune intitulé Transposer la France. L’immigration française au Canada (1870-1914), Montréal, Boréal, 2017, 412 p.

La question posée par ce livre est la suivante : « Pourquoi et comment ces émigrants prennent-ils la route du Canada? Où s’établissent-ils et comment intègrent-ils à la société canadienne? » Telles sont les grandes questions qui sont soulevées dans cet excellent essai historique. Je vous le recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *