Andrée Désilets 1928-2017

--

Date: 23 mai 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Encore l’un de mes professeurs d’université qui nous quitte. La professeure Andrée Désilets était une passionnée d’histoire politique canadienne et d’histoire régionale. Elle fut d’ailleurs largement impliquée avec Guy Laperrière et Jean Pierre Kesteman, notamment dans la production d’une histoire des Cantons de l’Est. Andrée Désilets était aussi une historienne très impliquée dans la région. Elle a présidé de nombreuses années la Société d’histoire des Cantons de l’Est.

Femme active, historienne engagée dans la Revue d’histoire d’Amérique française, Andrée Désilets a aussi écrit de nombreuses biographies dans le Dictionnaire biographique du Canada. Elle a aussi géré le département d’histoire à titre de directrice. Voilà pour ses états de service que d’autres ont expliqué beaucoup mieux que moi. Ce fut notamment le cas de Guy Laperrière. Il a écrit dans l’édition de samedi dernier du quotidien La Tribune : « Andrée Désilets nous a quittés, à 89 ans. La grande dame de l’histoire n’est plus. Depuis quelques années, on ne l’entendait plus. […] Mais quelle œuvre immense elle laisse derrière elle, elle qui a été si attachée à l’histoire de Sherbrooke qu’elle en est devenue comme la personnification vivante! »

On ne saurait mieux dire.

Comme étudiant, j’ai suivi quelques cours avec madame Désilets et je me rappelle même avoir suivi des cours d’été avec elle afin d’accélérer l’obtention de mon bac. Il s’agissait de faire de la recherche à partir des débats du parlement du Canada sur divers sujets politiques de l’époque contemporaine au Canada. J’y ai alors découvert que madame Désilets avait une connaissance encyclopédique de la politique canadienne. Elle aimait beaucoup la politique. Elle fut très déçue le jour où je lui ai appris que je ferai un mémoire de maîtrise portant sur l’époque médiévale. Elle trouvait que je devais me diriger vers l’étude de l’histoire canadienne beaucoup plus près de mes champs d’intérêt selon elle. Elle m’avait dit cela alors que j’avais été la visiter à son chalet à Ayer’s Cliff sur le bord du lac Massawippi. Eh bien, chère madame Désilets, vous n’aviez pas eu tort cette fois, car par la suite c’est ce que j’ai fait. Bon repos madame Désilets. Vous, comme d’autres, avez fait partie de mes plus belles années de vie soit celles que j’ai passées au département d’histoire de l’Université de Sherbrooke…

Une réponse à Andrée Désilets 1928-2017

  1. Denis Leroux dit :

    Je l’ai connu en tant qu’étudiant en histoire de 1970 à 1974. Elle m’a enseigné plusieurs cours en histoire du Canada. J’en garde un excellent souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *