L’étoile Gabriel Nadeau-Dubois

--

Date: 1 juin 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Le jeune homme au charisme indéniable, Gabriel Nadeau-Dubois, n’a pas raté son entrée politique. Avec près de 70 % du suffrage populaire dans la circonscription de Gouin lors de l’élection partielle de lundi dernier, le jeune porte-étendard de Québec solidaire se pose déjà comme un personnage important du monde politique québécois. Il sera, nul ne peut en douter, un digne successeur de madame Françoise David.

S’il faut donner au scrutin de cette partielle une juste mesure, il ne faut pas croire que Québec solidaire remportera tous les comtés du Québec dans cette même proportion. Loin de là. Québec solidaire demeure un mouvement politique marginal au Québec si l’on sort de l’île de Montréal. Québec solidaire est néanmoins un succès d’une certaine gauche québécoise qui a réussi à se faire valoir dans l’arène démocratique au Québec. Ce parti est l’héritier notamment des tentatives avortées antérieures dont celle du Mouvement socialiste de l’ancien président de la CSN, Marcel Pepin.

C’est réjouissant de voir triompher dans une circonscription électorale du Québec, une mouvance politique qui s’inscrit en faux contre le néolibéralisme et contre ce système fétichiste du tout à la marchandise et qui ne trouve son bonheur que dans une société du spectacle où triomphe souvent la bêtise plutôt que l’intelligence. Rassurez-vous, je ne suis pas en train de sortir de mon garde-robe et de me faire aujourd’hui le chantre de cette nouvelle gauche démocratique québécoise.

Il faut cependant reconnaître que dans l’univers politique québécois, il y a place pour de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire. Il est important, quoi qu’en disent les thuriféraires d’un multiculturalisme envahissant totalement dévoué à l’idéologie des droits individuels, que le Québec renoue avec une partie de lui-même dans ses revendications politiques. Il ne faut pas craindre notre passé canadien-français et se rappeler que le nationalisme québécois est une force. La présence française en Amérique du Nord, la singularité de notre vision du monde est une valeur ajoutée au Canada et au monde si malmené dans lequel nous vivons.

L’arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois sur la scène politique permet le renouvellement de la classe politique et fait entendre de nouvelles voix dans notre concert démocratique. Il faudra voir comment Québec solidaire et le jeune Gabriel s’en tireront devant les attaques répétées de ses adversaires politiques à l’Assemblée nationale. Comment Québec solidaire réussira-t-il à convaincre la population du Québec que l’entreprise privée, la richesse sont à mettre au rancart au profit de la solidarité, de l’entraide et de la négation de notre identité québécoise au nom de notre accueil à l’Autre?

Ce qui sera encore plus intéressant c’est de voir comment la dynamique s’installera entre notre jeune premier et Manon Massé, les égos sont parfois si exigeants. Il sera aussi utile de voir comment Gabriel Nadeau-Dubois et Jean François Lisée vivront leur nouvelle relation à l’Assemblée nationale du Québec. Enfin, maintenant que Québec solidaire devient un joueur important en politique québécoise sur l’île de Montréal, il faudra voir comment les méchants médias d’information traiteront la nouvelle étoile de Québec solidaire. Il y a beaucoup à faire pour Gabriel Nadeau-Dubois pour s’affirmer sur la scène politique afin de ne pas devenir une des nombreuses étoiles filantes de notre firmament politique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *