Sherbrooke à l’honneur

--

Date: 3 juillet 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Les Sherbrookois peuvent être fiers. Deux des leurs ont été reconnus par l’Ordre du Canada. Jean Perrault, dont la réflexion sur un éventuel retour à titre de maire de Sherbrooke fait beaucoup jaser, et l’éditrice de La Tribune, madame Louise Boisvert.

Jean Perrault n’a pas besoin de présentation. C’est Monsieur Sherbrooke. Son implication dans notre communauté, ses réalisations personnelles, son bilan comme maire et comme président de l’UMQ et de la Fédération canadienne des municipalités sont autant de raisons qui favorisaient son choix. Rien à redire. Le fait qu’il soit honoré rend encore plus pertinent le questionnement quant à ce qu’il a à gagner par un retour en politique active.

Quant à madame Louise Boisvert, nous ne pouvons que nous réjouir de ce choix. Louise Boisvert connaît une belle carrière chez nous. Elle a choisi de vivre en région et elle a joué des rôles importants dans notre milieu. Il faut rappeler que lors de son passage à titre de directrice générale de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke elle fut à l’origine des écoles à vocation particulière. Elle a eu aussi un parcours intéressant dans le monde des médias avec son passage à TVA et aujourd’hui à La Tribune, le plus important outil d’information régionale.

L’histoire, peut-être un jour, racontera le rôle essentiel qu’elle a pu jouer pour maintenir chez nous un quotidien. Le pari courageux, fait par Louise Boisvert et l’équipe de Martin Cauchon, qui a fait l’acquisition par l’entremise du Groupe Capitales Médias de tous les quotidiens de Power Corporation dans les régions, sur la pertinence de l’imprimé était selon moi un geste visionnaire. L’annonce faite récemment par le Toronto Star d’abandonner la plate-forme de la Presse+ peut à cet effet être un bon indicateur de la pertinence des choix faits chez nous et auxquels madame Boisvert a été étroitement associée.

Outre un parcours professionnel qui mérite le respect, Louise Boisvert a aussi été très impliquée dans plusieurs initiatives dans notre milieu, dont la Maison Aube Lumière.

Bref, nous pouvons nous réjouir comme Sherbrookois du choix de l’Ordre du Canada d’honorer deux de nos plus fiers représentants. Madame Louise Boisvert, monsieur Jean Perrault, les honneurs qui vous sont faits sont pleinement mérités. Félicitations à vous deux, et longue vie à vos initiatives…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *