The Fourth of July

--

Date: 4 juillet 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Aujourd’hui, c’est le jour de la fête nationale aux États-Unis. De mémoire, jamais ce pays n’a été aussi divisé depuis la guerre civile américaine opposant le Sud et le Nord. Aujourd’hui, la division prend appui non seulement sur les anciennes rivalités d’hier, mais entre les gens de la ville et gens de la campagne. Cette division nettement perceptible du peuple américain a pour toile de fond le déclin relatif de cette grande puissance de jadis au profit notamment de la Chine.

Ce qui rend la chose encore plus préoccupante c’est que le président actuel, Donald Trump, surfe sur un populisme et un nationalisme ambiants aux États-Unis. De la division pourrait apparaître de profondes brisures qui seraient susceptibles faire basculer cette grande démocratie dans la violence et des affrontements. Déjà qu’aux États-Unis d’Amérique, on éprouve de sérieux problèmes d’agression notamment concernant le refus des Américains d’accepter le contrôle rigoureux de la vente et de l’utilisation des armes à feu sur le territoire américain.

Depuis l’élection du président Trump, il s’ajoute à ces éléments de contexte fort préoccupants quant au respect des institutions démocratiques. Les coups de gueule du président Trump contre les juges et le système de justice ainsi que ses attaques odieuses et inconsidérées contre les médias américains sont des prodromes d’une démocratie malade et qui pourrait tomber en déliquescence si nos voisins ne donnent pas un sérieux coup de barre.

La dernière pitrerie de Donald Trump à l’endroit du réseau privé d’information continue, CNN, qu’il a rebaptisé FNN pour Fake News Network est la cerise sur le sundae. Geste puéril et lourd de conséquences pour un président en exercice. Alors que la planète croule sous les problèmes comme le terrorisme, les guerres, les changements climatiques, Donald Trump prend de son précieux temps pour nous offrir sur Twitter des montages vidéos adolescents où on le voit donner une raclée physique à un personnage qui représente CNN. Incroyable!

Je ne sais pas ce que nos voisins du sud fêteront aujourd’hui pour souligner leur fête nationale. Chose certaine, ils ne fêteront pas leur démocratie et leur président. Il est grand temps que les représentants élus de la nation prennent leurs responsabilités et qu’ils mettent leur pays avant les intérêts de leur parti. Il en va de leur santé démocratique et de celle du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *