Nous sommes de retour!

--

Date: 30 avril 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Pendant notre absence, trois petites semaines, l’actualité n’a pas manqué en lien avec le monde de l’opinion et des relations publiques. Il y a eu le terrible drame à Toronto où un forcené a foncé dans les piétons au centre-ville de Toronto en se servant d’un camion de location comme d’un bélier. Cela pose toujours des questions sur la sécurité de nos villes. Cela amène aussi des réflexions quant au traitement des médias de ce type de nouvelles. Pendant de nombreuses heures, la suspicion quant à un geste terroriste a pesé lourd sur les consciences. Finalement, nous avons appris que cela était un geste de démence gratuit. Nous en savons encore bien peu sur l’auteur de ce crime, mais on sait qu’il était un homme frustré et qu’il nourrissait des idées imbuvables à propos des femmes. Nous voici de nouveau plongés au cœur du débat sur la discrimination systémique des femmes.

En politique canadienne, le voyage de Justin Trudeau a été cette fois un franc succès en France et en Angleterre bien que l’engouement autour de sa personne est aujourd’hui beaucoup moins grand qu’au moment de son élection. Cet engouement nous l’avons aussi vu s’opérer dans la visite du président français, Emmanuel Macron, à Washington. Les « mamours » entre le président Trump et le président Macron ont occupé toute l’actualité. Encore une fois on peut se poser des questions sur le traitement que font nos médias de ces à cotés reléguant les questions plus importantes à l’arrière-scène comme celle concernant le traité menacé avec l’Iran.

En politique américaine, la valse des départs et des nominations autour du président Trump se poursuit. Il semble que la nomination de Mike Pompeo pose des difficultés. Difficultés qui seront surmontées, mais quand même. L’enquête se poursuit sur les liens de l’organisation Trump avec les Russes lors de la dernière campagne électorale et l’affaire Stormy Daniels continue de faire les manchettes chez nous et aux États-Unis.

Au Québec, il est manifeste que nous sommes en campagne électorale. Les attaques fusent de partout. Ce que j’ai retenu de ces dernières semaines c’est la publication d’un article dans la revue The Economist qui présente le chef de la Coalition avenir Québec comme un populiste de droite adepte des politiques nativistes comme celles de Marine Le Pen en France. Une dangereuse dérive de ce prestigieux magazine britannique. Ce que je retiens c’est que le premier ministre libéral Philippe Couillard n’a pas dénoncé cet article. Ça promet pour les élections à venir.

Ce ne sont pas les sujets qui manqueront pour commenter au cours des prochaines semaines et des prochains mois. A+

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *