Opération charme des Conservateurs d’Andrew Scheer

--

Date: 10 mai 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Lors du prochain weekend, la ville de Saint-Hyacinthe accueillera plus de 400 militantes et militants du Parti conservateur qui se réuniront en Conseil général afin de développer des orientations et des idées qui pourront plaire à l’électorat québécois lors de la prochaine élection fédérale qui se tiendra en 2019.

Comme les requins sentant le sang au milieu de l’océan, les conservateurs du Québec sont conscients des difficultés actuelles du Bloc québécois qui n’en finissent plus d’agoniser sur nos écrans ou dans les médias imprimés. La guerre des clans n’est plus qu’une émission de télé, elle est devenue le sujet d’une téléréalité. Imaginez, le Bloc est divisé en trois clans : le clan Ouellet, le clan Beaulieu et le clan des démissionnaires « Québec Debout! » Une véritable tragi-comédie.

S’ajoutent aux difficultés du Bloc celles du Nouveau parti démocratique de Jagmeet Singh qui ces temps-ci nagent dans les cas d’inconduites sexuelles. Il faut dire que le chef lui-même n’a pas réussi à séduire l’électorat québécois. Les libéraux de Justin Trudeau ont pour leur part à gérer l’héritage de la popularité en déclin de leur chef Justin Trudeau tout en faisant face à des dossiers difficiles comme la légalisation du cannabis et l’afflux de réfugiés aux frontières à Lacolle. À tort ou à raison, l’opinion québécoise s’inquiète de cet afflux de réfugiés et souhaite que leurs gouvernements contrôlent celles-ci. Il faut noter que le tweet de Justin Trudeau annonçant que le Canada accueillera tous les déshérités de la terre n’est pas étranger à cette situation. Les tensions avec notre voisin américain sur le libre-échange nord-américain et sur le bois d’œuvre sont aussi des points d’ancrage d’une opinion qui devient mouvante.

Dans un tel contexte, les conservateurs flairant le sang veulent mieux faire connaître leur chef et souhaitent défendre des politiques favorables au Québec en misant sur le nationalisme latent de la population au Québec. Il faut reconnaître qu’ils prennent des moyens pour atteindre leurs objectifs. La présence d’Andrew Scheer à l’émission Tout le monde en parle a été un succès. Il a d’ailleurs transgressé la règle non écrite de son prédécesseur Stephen Harper de boycotter cette émission et la Société Radio-Canada. Les bonnes performances des députés du Québec ne sont pas étrangères à cette nouvelle stratégie des conservateurs au Québec.

Bref, l’opération charme des conservateurs au Québec est amorcée. L’avenir nous dira si cette stratégie était porteuse de résultats. À suivre cette fin de semaine à Saint-Hyacinthe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *