Sherbrooke, Bruno Vachon, un choix judicieux

--

Date: 7 juin 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Il faut admettre que le comté de Sherbrooke sera chaudement disputé lors de la prochaine élection générale au Québec. La nomination de l’homme d’affaires et sportif, monsieur Bruno Vachon comme candidat de la Coalition avenir Québec par le chef de cette formation politique François Legault, vient corser encore plus une lutte qui s’annonce chaudement contestée.

Monsieur Bruno Vachon sera opposé dans cette lutte électorale à Me Guillaume Rousseau qui sera le représentant du Parti québécois. Si l’on s’attarde quelque peu au curriculum vitae de Guillaume Rousseau, nous savons que nous avons affaire à un homme intelligent, scolarisé et un âpre défenseur de la souveraineté du Québec et de la langue française. Qui plus est, le candidat Rousseau est en campagne électorale depuis plusieurs mois. Il faut aussi admettre que le Parti québécois a de solides assises dans le comté de Sherbrooke même s’il doit se disputer la même clientèle électorale que Québec Solidaire.

Incidemment, Québec Solidaire présente une candidature intéressante à Sherbrooke en la personne de madame Christine Labrie qui a mené une solide lutte électorale à Vincent Boutin dans le district Quatre-saisons. Jeune femme dynamique et articulée, madame Labrie peut compter sur l’appui d’une base électorale autour de Sherbrooke citoyen, ce parti politique municipal qui a fait élire une candidate lors des dernières élections municipales. Une candidate qui donnera du fil à retordre à Guillaume Rousseau bien que celui-ci soit nettement à droite de l’échiquier politique contrairement à madame Labrie qui est à gauche. Les souverainistes à gauche voteront pour madame Labrie alors que les souverainistes de droite se sentiront bien accueillis dans le camp de monsieur Rousseau.

Le député-ministre libéral Luc Fortin, quant à lui, est plutôt un personnage politique sympathique, mais il doit porter le fardeau de quinze ans de pouvoir libéral, outre la courte interruption Marois. Monsieur Fortin est manifestement identifié à l’héritage libéral puisqu’il travaillait auparavant au cabinet de l’ex-député de Sherbrooke et chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest. Qui plus est, il est lié par sa famille à l’ancien conseiller municipal Jean-François Rouleau, cousin de Jean Charest.

Dans ce contexte, la candidature de Bruno Vachon pour la Coalition avenir Québec dans Sherbrooke offre une alternative de choix aux électeurs de cette circonscription. Ils peuvent voter pour un candidat expérimenté, qui a déjà eu l’expérience de la gestion de fonds publics et qui provient du sérail libéral. Bruno Vachon est un candidat de ralliement et de consensus. Un homme dynamique qui croit profondément que la politique doit servir à améliorer la vie des gens. C’est une candidature sérieuse ce qui fait que c’est facile pour moi aujourd’hui d’appuyer Bruno Vachon lors de la prochaine élection. Si l’on souhaite que Sherbrooke continue d’être un lieu de progrès économique et de justice sociale, Bruno Vachon apparaît comme un choix judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *