Les démocraties d’opinion survivront-elles aux catastrophes des changements climatiques

--

Date: 11 octobre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Le rapport du GIEC est dévastateur. Les changements climatiques sont à l’œuvre. Hier encore, les reportages d’actualité en témoignaient en montrant les dévastations de l’ouragan Michael qui s’est abattu sur la Floride. Pourtant, le président de la plus grande puissance économique au monde, Donald Trump, continue de dire qu’avant d’avoir une opinion sur le dernier rapport du GIEC, il va regarder qui l’a signé. Façon de réaffirmer sa préférence pour les climatosceptiques. Les politiques de Trump sont peu propices à aider les États-Unis d’Amérique à réduire l’impact de ses activités économiques sur les changements climatiques.

Nous avons l’habitude au Canada de regarder de haut le président Trump et de le juger sévèrement sur sa performance en rapport avec le dossier des changements climatiques. Pourtant, le bilan du Canada en matière de cibles pour réduire les gaz à effet de serre est pitoyable. Le gouvernement libéral actuel, celui de Justin Trudeau, aime bien se présenter comme un champion de la lutte aux changements climatiques. Malheureusement, la réalité dément ses prétentieuses affirmations. Le Canada est encore très loin des cibles internationales fixées pour 2020 en matière de changements climatiques. Il est clair que le Canada ne réussira pas à réduire d’ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre de 17 % par rapport à ceux de 2005. Il ne réussira même pas à atteindre les objectifs pourtant jugés modestes à l’époque du gouvernement du conservateur Stephen Harper. Pire encore, nous sommes maintenant propriétaires d’un pipeline dans l’Ouest canadien qui fait problème en ce qui a trait à son acceptabilité sociale auprès de la majorité de Canadiens et de nombreuses communautés autochtones.

Au Québec, ce n’est guère mieux malgré les prétentions de nos gouvernements. Il faut dire que la présence chez nous de l’énergie hydro-électrique nous a donné un fier coup de main. En dépit de cela, le bilan du Québec n’est pas si méritoire que nous voulons bien le dire. Voyons ce qu’en disait le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques déposé en mars dernier par l’ancienne ministre de l’Environnement, Isabelle Melançon :

« Les investissements et les efforts pour réduire les gaz à effet de serre (GES) n’ont pas donné les résultats escomptés, ils ont seulement stabilisé les émissions pour l’instant, a annoncé le gouvernement du Québec vendredi. Des mesures plus sévères seront donc instaurées pour rectifier le tir. Le Québec n’atteint pas l’objectif de réduction des GES qu’il s’était fixé jusqu’à maintenant, a reconnu du bout des lèvres la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon.

La ministre a fait cette constatation vendredi au moment de dévoiler le bilan de mi-parcours du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC). L’objectif de ce plan est de réduire les GES de la province de 20 % d’ici 2020 par rapport au niveau de 1990.

“Ceci laisse entrevoir qu’un effort substantiel de réduction d’émissions de GES est nécessaire d’ici 2020 pour maximiser les réductions d’émissions de GES réalisées au Québec. Selon ces projections, les efforts de réduction déjà prévus permettraient uniquement de stabiliser les émissions de GES d’ici 2020”, peut-on lire dans le bilan. »

Et dire qu’aux dernières élections générales au Québec, seul Québec Solidaire avait fait des changements climatiques la plus importante de ses priorités. Il faut dire cependant que nous ne sommes pas prêts collectivement à modifier nos vies et nos modes de vie. La vérité c’est que pour éviter la catastrophe nous devrions réduire nos niveaux de vie, nos façons de vivre et sacrifier une large part de notre confort. Une telle éventualité, il est vrai, s’envisage beaucoup mieux sous un régime autoritaire que dans une démocratie. Quand le leader de tous les leaders décrète, tous s’inclinent. Les démocraties survivront-elles aux catastrophes annoncées des changements climatiques?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *