Les Canadiens de Montréal, de retour dans les faveurs de l’opinion publique!

--

Date: 18 octobre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Ils sont beaux à voir cette année nos Canadiens. Équipe jeune, rapide, enthousiaste et pleine d’énergie, l’édition 2018-2019 des Canadiens de Montréal semble être sur la bonne voie pour nous faire oublier la saison désastreuse de l’année dernière.

Bien sûr, six matchs ne font pas une saison de 82 matchs. Il y aura des moments tumultueux à n’en point douter dans les mois qui viennent. Savoir que le succès d’aujourd’hui sera suivi durant nos longs mois de l’hiver de séquences moins heureuses n’est pas une raison pour bouder notre plaisir actuel de partisan des Canadiens de Montréal.

Il faut dire, qu’à part Marc Bergevin et son patron Geoff Molson, peu de nous croyaient vraiment qu’il était possible à cette équipe à la défense décimée, à l’attaque anémique de pouvoir égayer nos soirées cet hiver. Combien sommes-nous, partisans de peu de foi, à avoir prédit une année de misère, voyant notre équipe préférée dans les bas-fonds de la ligue? Juste avant le début de cette saison, il faut se rappeler que nous n’en avions que pour la saga de Max Pacioretty, de l’état de désamour qui existait entre lui et la direction du club des Canadiens de Montréal. Nous étions aussi nombreux à critiquer Marc Bergevin pour son inaction et certains même l’accusaient d’incompétence. Les plus radicaux voulaient le voir quitter son poste et la ville de Montréal, la tête sur une pique.

L’annonce de l’échange du capitaine contre le jeune Suzuki et le vieux Tatar n’a pas fait l’unanimité. On doutait de la qualité de cette transaction. Les critiques fusaient. Les réseaux sociaux s’en donnaient à cœur joie contre Bergevin, Molson et l’organisation des Canadiens. La presse sportive multipliait les reportages sur le désarroi des fans des Canadiens et leur désaffection auprès de leur équipe qui, prédisaient-ils, se traduirait par un Centre Molson vide. J’exagère.

Il a fallu un camp d’entraînement et de bons résultats dans les matchs hors-concours pour que l’opinion commence à se transformer. L’émergence du phénomène Jesperi Kotkaniemi a aussi contribué à redorer le blason de l’équipe. Ajoutez à cela l’ajout de nouveaux défenseurs comme Mike Reilly et Xavier Ouellet. La réédition des performances de Victor Mete et les prestations impressionnantes de tous les avants du club notamment les centres Max Domi et Phillip Danault. Bien sûr, il ne faut pas oublier les Byron, Peca, Gallagher, Deslauriers, Hudon, Lehkonen et bien sûr le bon vieux guerrier Plekanec qui a joué son 1000e match récemment dans la LNH. Sans compter le retour du Carey Prince qu’on connait et la nomination du nouveau capitaine Shea Weber. Tout cela donne une équipe transformée avec une nouvelle attitude qui plaît aux partisans des Canadiens de Montréal.

Cela se sent dans le ton de la couverture des activités du Club de hockey des Canadiens de Montréal et nous les partisans nous nous réjouissons de cette nouvelle attitude de tous les joueurs qui fait de notre équipe un groupe agréable à regarder évoluer et jouer. Ce ne sont pas Bergevin, Molson et Julien qui s’en plaindront. Ni nous. Il faut quand même rappeler qu’une hirondelle ne fait pas le printemps et que cette équipe est jeune et ne pourra devenir dominante cette année. Néanmoins, l’équipe des Canadiens est à nous convaincre qu’ils mettront tout leur cœur à l’ouvrage pour rivaliser avec les meilleurs en donnant tout ce qu’ils ont à chaque partie. Cela c’est la recette pour reconquérir les faveurs de l’opinion publique. Bonne saison à tous les fans du CH!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *