Legault veut conquérir l’adhésion et l’opinion publique au changement

--

Date: 19 octobre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

J’étais un spectateur attentif hier à Québec lors de l’assermentation du nouveau Conseil des ministres du gouvernement de monsieur François Legault. Ce qui a retenu particulièrement l’attention ce sont les propos qu’a tenu le nouveau premier ministre Legault dans ses consignes à ses nouveaux ministres. Il leur demande d’aller présenter les changements proposés aux Québécois et de susciter l’adhésion à l’égard des futures politiques d’un gouvernement de la Coalition avenir Québec. L’autre commentaire qui était à noter c’est de ne jamais oublier que le gouvernement Legault doit être un gouvernement de proximité et un gouvernement qui fait preuve d’humanité et d’empathie.

Un net changement de ton avec l’ancien gouvernement Couillard qui, envers et contre tous les avis, a fait preuve d’une insensibilité crasse concernant les conséquences des gestes budgétaires posés pour revenir à l’équilibre. Cela a permis à l’époque de coller le mot austérité à ce gouvernement qui ne s’en sera jamais remis finalement.

Dans l’ensemble, François Legault a choisi des ministres qui reflètent la qualité de l’équipe qu’il avait présentée à la population grâce au concours efficace des membres de son équipe de campagne rapprochée dirigé par l’organisatrice Brigitte Legault. Ce choix de ministres a été sans surprises puisqu’on avait fait les fuites nécessaires avant l’événement pour entretenir la nouvelle auprès des médias. À long terme, cette façon de capter l’attention des médias pourrait se révéler un choix discutable, mais pour le moment ça marche. Alors, pourquoi changer quelque chose qui donne des résultats?

On remarque aussi que la région de l’Estrie fait partie avec celle de Montréal et quelques autres à ne pas avoir de ministre attitré issu de la région. Il y a aussi la nomination à la tête du ministère des Affaires municipales qui étonne. Peut-être que cette nouvelle ministre nous réservera d’agréables surprises. On verra bien comme aimait le dire François Legault…

Bref, François Legault a présenté un conseil des ministres qui présente un visage de nouveauté qui offre à la population des compétences variées et nombreuses ainsi que des individus aux expertises diversifiées et solides. Il sera intéressant de voir les premiers pas de ce gouvernement et de voir s’il va réussir à conquérir l’opinion publique autour des réformes proposées. Premier test la future Loi sur l’interdiction du port des signes ostentatoires religieux pour les personnes en autorité et pour les enseignantes et enseignants… Second test important, les relations avec le gouvernement libéral de Justin Trudeau autour des changements proposés pour bannir l’utilisation du cannabis légal de l’espace public québécois tout en augmentant l’âge à 21 ans. Troisième et grand dernier test de ce nouveau gouvernement, celui de la cohérence et de la crédibilité de ses mesures eu égard à ses engagements envers la population.

Les probabilités de réussir avec succès ces premiers tests sont bonnes si le nouveau premier ministre Legault réussit à conserver son ton élevé et son habit de premier ministre. Monsieur Legault a été depuis son élection impressionnant dans ses prestations publiques. Avec ce ton, il est manifestement en bonne position pour réussir à conquérir l’opinion publique et susciter l’adhésion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *