La 350e émission de Tout le monde en parle!

--

Date: 22 octobre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

L’émission du dimanche soir de Radio-Canada, Tout le monde en parle, animée par Guy A. Lepage, appuyé Danny Turcotte fait souvent l’objet de critiques. On y dénonce souvent le caractère moralisateur des propos de la gang du Plateau. On trouve que les questions posées aux invités souffrent souvent d’un manque d’esprit critique surtout quand ce sont des politiciens qui sont invités. Bref, on reproche à l’émission d’être ce qu’elle est, soit l’une des meilleures émissions d’« infodivertissement » de la télévision québécoise. Radio-Canada a parfaitement raison de maintenir cette émission dans sa grille horaire malgré les critiques des Martineau ou encore des Fournier et Durocher du réseau concurrent, TVA.

L’émission d’hier soir était un chef-d’œuvre en matière. Imaginez, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui vient expliquer sa motivation à légaliser le cannabis au Canada et qui accepte de répondre à toutes les questions. Que ce soit l’Arabie saoudite, l’achat du pipeline, l’atteinte des objectifs de réduction des gaz à effet de serre, les positions discutables sur la taxation de Netflix, les relations avec le président Trump et la renégociation du traité de libre-échange avec le Mexique et les États-Unis. Tous les sujets d’actualité ont été abordés et ma foi Justin Trudeau s’est fort bien défendu.

Il y avait aussi Serge Fiori qui était là et en grande forme avec son comparse du moment Louis-Jean Cormier venu présenter la prochaine production du cirque Éloize qui mettra en vedette l’œuvre de Fiori. Cela nous a rappelé la force de cette grandiose œuvre musicale que nous a léguée Fiori par son groupe Harmonium. Une œuvre qui vieillit bien et qui reflète plus que bien d’autres l’authentique culture québécoise francophone ouverte sur le monde.

Que dire aussi de Denise Bombardier venue nous présenter son livre où elle fait état de ses mémoires? Un livre à n’en point douter qui sera intéressant à lire tant la trajectoire de madame Bombardier est singulière dans notre monde de l’actualité et de l’information au Québec. Madame Denise Bombardier a été une grande journaliste et une grande maîtresse de l’interview politique. On peut aimer détester Denise Bombardier, mais on ne peut certes pas l’ignorer.

Il y a eu aussi Jean Chrétien. L’ineffable Jean Chrétien qui lui aussi publie ses souvenirs ces jours-ci. Des sujets controversés ont été abordés dont la nuit des longs couteaux où le Québec aurait été trahi et poignardé par Jean Chrétien lors du rapatriement de la constitution par le gouvernement libéral de Pierre Elliott Trudeau. C’était amusant de voir l’ancienne conjointe de Lucien Bouchard, madame Bombardier, se faire la défenderesse de cette thèse de la trahison colportée par l’ancien premier ministre péquiste Lucien Bouchard notamment lors de la campagne référendaire de 1995.

Finalement, la coqueluche de l’heure en musique, Christophe Maé, l’auteur du vers d’oreille Il est où le bonheur était lui aussi présent et son témoignage sur son parcours et l’impact qu’a eu dans sa vie d’auteur-compositeur sa rencontre avec Francis Reddy et l’équipe de France Beaudoin d’En direct de l’univers.

Tout le monde en parle est un lieu de rencontres intéressantes. Un rendez-vous divertissant qui donne droit à d’heureux moments de télévision. Il est vrai que chaque semaine n’est pas toujours intense et aussi réussie que celle d’hier, mais il demeure que son contenu continue de faire parler et d’avoir un impact significatif dans l’opinion publique québécoise. Il faut lever notre chapeau à Guy A. Lepage et Danny Turcotte et à toute l’équipe de Tout le monde en parle qui nous font encore de la bonne télévision le dimanche soir à Radio-Canada…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *