Il y a le vin nouveau, mais aussi les nouveaux Canadiens!

--

Date: 2 novembre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Je ne sais pas pour vous. Moi, j’aime passionnément le hockey sur glace et je confesse que je suis un partisan des Canadiens de Montréal depuis toujours. Comme d’autres, la dernière saison à laquelle je fus un spectateur attentif m’avait dégouté du hockey. Ce n’est pas tant les résultats médiocres des performances du club de nos gars qui m’indisposaient, mais la manière. Le peu d’entrain, l’absence d’engagement et surtout l’espèce de résilience devant les défaites. Je ne reconnaissais pas mes Canadiens. Je m’étais promis que cette année, il ne m’y reprendrait plus. J’avais décidé de cesser d’être le spectateur de cette agonie lente que je pensais inexorable de ce club de hockey plus grand que nature. Comme bien de fans des Canadiens, le discours de Bergevin ne m’atteignait plus. Mon jugement était fait. Ce club n’irait nulle part pour de nombreuses années.

Ce n’est pas la saison morte qui m’a fait changer mes perceptions. Les échanges de Pacioretty et de Galchenyuk ne me disaient rien de bon. Le repêchage, bof. Une histoire déjà vue. Bref, je n’avais aucune attente et surtout je m’attendais à une saison de misère de mon club de hockey préféré. J’avais jeté l’éponge.

Puis, le camp d’entraînement. Le début de saison. Les performances de l’équipe match après match. Je recommence à croire que cette équipe a du caractère. Soudainement, Bergevin apparaît plus clairvoyant. Claude Julien redevient l’entraîneur vedette qu’il a été. Le caractère et l’attitude des Canadiens font la différence. Jamais, les membres de cette équipe ne s’avouent vaincus. Ils ne lâchent pas. Ils donnent un très beau spectacle.

S’il fallait être convaincu, la victoire 6 à 4 à l’arraché hier contre Washington nous en fait la preuve. Un match enlevant. Un excellent spectacle. Je ne crois pas que les Canadiens sont prétendant à la Coupe Stanley. Je ne suis même pas certain qu’ils seront des séries. La saison est encore trop jeune pour s’emporter, mais une chose est certaine : ce club de hockey donne un spectacle digne de ce nom. Ils jouent au hockey. Un sport spectaculaire quand il est bien joué. Voir un jeune de 18 ans comme Kotkaniemi qui offre une performance comme celle d’hier a de quoi nous réconcilier avec l’organisation des Canadiens de Montréal. Nous aurons une belle saison finalement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *