La fierté d’antan et l’image rassurante d’un Canada ami des États-Unis

--

Date: 6 décembre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Surréaliste ou plutôt nostalgique. Je ne sais lequel des deux adjectifs colle mieux pour décrire la prestation de notre ancien Premier ministre canadien, Brian Mulroney, qui rendait hommage hier à la mémoire de l’ancien président américain George H. W. Bush, père de George W. Bush et accoucheur du premier traité de libre-échange entre les États-Unis et le Canada. Reste que ce qui est marquant dans la prestation de Brian Mulroney hier c’est le rappel de jours plus heureux que ceux d’aujourd’hui dans les relations canado-américaines.

Brian Mulroney par ses propos a rappelé l’importance de la défense de certains principes dans les relations internationales. Des principes qui selon lui ont marqué la présidence de George H. W. Bush. Pour Brian Mulroney, George H. W. Bush restera le président le plus courageux, le plus honorable et le plus respectueux des principes que les États-Unis aient connu. La Presse+ rapporte les mots suivants de l’ancien premier ministre canadien : « M. Mulroney a décrit M. Bush comme un véritable gentleman et un modèle de leadership authentique qui a dirigé le pays de la même manière qu’il a vécu sa vie : avec distinction, résolution et courage. »

Ce qui est remarquable dans cet événement qui frappe l’imaginaire lorsque l’on constate la présence dans l’auditoire du président américain, Donald Trump, c’est l’état actuel des relations diplomatiques entre les États-Unis et le Canada. Ce n’est pas s’aventurer dans des opinions troubles que de constater que les relations jadis excellentes entre nos deux pays sont aujourd’hui, choses du passées sous le leadership de Trump. On ne peut pas avoir de meilleur contre-exemple de l’opposé de l’homme décrit par Brian Mulroney que le parcours sinueux et indéchiffrable de l’actuel occupant de la Maison-Blanche. Qui aurait dit un jour que l’opinion internationale regretterait George H. W. Bush qui fut pourtant un président à l’image un peu tiède.

Le contraste entre hier et aujourd’hui est frappant. Non seulement dans les mutations et les changements dans les relations canado-américaines, mais aussi dans la personnalité des acteurs. La dignité, le savoir-dire de l’ancien premier Mulroney lors de son hommage à son ami George H. W. Bush nous rappelle cruellement ces jours-ci que cela ne se transmet pas nécessairement par hérédité. Le fils de George H. W. Bush, qui fut aussi président et la fille de Brian Mulroney, qui est aujourd’hui ministre dans le cabinet ontarien du premier ministre Doug Ford, nous en fournissent des exemples éloquents. Non seulement les époques changent, mais les acteurs d’aujourd’hui n’ont pas la même profondeur que ceux d’hier. En ce sens, nous regrettons tous avec nostalgie cette époque où les membres de la classe politique avaient de la classe et des principes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *