Lisée-moi…

--

Date: 11 mars 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Jean-François Lisée vient de publier un livre à compte d’auteur sur la dernière campagne électorale au Québec. Ce livre sera disponible dans les prochains jours. Nous l’avons acheté lors de son lancement sur le site Web de la boîte à Lisée, mais nous ne l’avons pas encore lu. Nous avons cependant pu prendre connaissance des faits saillants du livre de Jean-François Lisée dans les fuites orchestrées dans les médias et surtout en regardant ou en lisant les entrevues données par l’auteur au journal Le Devoir et à l’émission Tout le monde en parle de Guy A. Lepage sur les ondes de Radio-Canada.

Cinq mois après l’élection Jean-François Lisée, publie un livre au titre accrocheur : Qui veut la peau du Parti québécois ? Il énumère une série de leçons à tirer de la débandade électorale de son parti, dénonce Québec solidaire (QS) et porte un regard critique sur les médias.

« Je suis bien l’homme qui a conduit le grand parti de René Lévesque à la plus grave défaite de son histoire. » Jean-François Lisée lance cette phrase dès les premières pages de son ouvrage, comme s’il voulait nous dire qu’il prend la responsabilité de son échec électoral. Le lecteur qui cherche des excuses ou un mea culpa restera par contre sur sa faim. L’ancien chef du PQ dresse plutôt une liste d’une cinquantaine de « leçons de politique appliquée » – certaines de son cru, certaines empruntées à d’autres – en espérant probablement que son parti évite les erreurs qu’il a commises.

Pour notre part, nous avons trouvé assez convaincante la thèse de l’évitement défendue de façon originale par Lisée concernant la désaffection des Québécoises et des Québécois envers le Parti québécois de façon constante depuis la défaite au référendum de 1995 du camp du OUI.

De manière générale, Jean-François Lisée tient des propos intéressants sur la politique québécoise et il demeure un excellent stratège ainsi qu’un écrivain d’essai politique prolifique. Dès que nous aurons lu le dernier livre de Lisée, nous vous reviendrons sur ce sujet. Chose certaine, lire du Jean-François Lisée n’est jamais dénué d’intérêt. Après nous avoir invités à l’élire, éLisée-moi, Jean-François nous invite à le lire : Lisée-moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *