Le premier budget Girard : opération réussie

--

Date: 22 mars 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Les partis d’opposition auront fort à faire dans les prochains jours pour faire la démonstration que le budget déposé par le ministre des Finances du gouvernement Legault, Éric Girard, n’est pas à la hauteur des engagements pris par cette formation politique lors des dernières élections.

Il est vrai que la partie était facile. L’austérité libérale avait eu pour effet de dégager un trésor de guerre jamais vu au Québec depuis des décennies. L’ancien ministre des Finances du gouvernement Leitão peut dire qu’il a largement contribué à redonner la liberté de choix au Québec et à ses gouvernements. On peut deviser sur le comment, mais on ne peut nier les résultats.

Restait à voir si le nouveau gouvernement élu en octobre 2018 était capable de tirer profit sur cette situation favorable. À lire et à entendre le discours du budget du ministre Girard, on peut dire qu’il a réussi l’opération du premier budget d’un gouvernement issu d’un autre parti que les libéraux et les péquistes. Non seulement ce budget est en droite ligne avec les engagements pris par ce parti lors des dernières élections, mais il fait plus notamment en matière d’environnement.

Bien sûr, on chiquera la guenille sur les détails. Sur le comment, le réalisme de pouvoir embaucher du personnel alors qu’au Québec on vit une pénurie de la main d’œuvre. Les pessimistes lancinants de la scène politique qui font métier de commenter l’actualité politique seront encore une fois confondus. Une dôle d’époque que la nôtre où, plutôt que de se mobiliser ensemble pour faire du Québec un succès, on préfère se chicaner sur les voies et les moyens pour que les choses ne puissent advenir. Pas étonnant que le rêve de la souveraineté frappe un mur dans un tel contexte.

Il faut reconnaître à François Legault et à son gouvernement la volonté de vouloir réussir le Québec, envers et contre tous ces prophètes de malheur qui ne s’aperçoivent pas qu’ils ne font que tirer le Québec vers le bas. On peut se réjouir d’avoir au Québec un gouvernement qui dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. La popularité de la Coalition avenir Québec est très élevée auprès de la population québécoise et c’est mérité. François Legault est peut-être quelque chose comme un grand premier ministre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *