La fin d’Unité 9

--

Date: 26 mars 2019
Auteur: Daniel Nadeau

C’est ce soir à 20 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada télé que nous aurons droit au visionnement du dernier épisode de la série Unité 9 de l’autrice Danielle Trottier. Le premier épisode a été diffusé en septembre 2012 alors que le dernier sera diffusé le 26 mars 2019. Sept années de bonheur télévisuel qui a réussi à mettre en perspective la discussion de sujets aussi tabous que l’inceste, le viol, l’individualité de chaque parcours, l’amour au féminin, l’amitié et bien sûr le milieu carcéral.

La prison de Lietteville fermera donc définitivement ses portes ce soir. Ce qui ne signifie pas que les prisons n’existeront plus. Ce qui n’existera plus ou existera moins, c’est le regard plein de préjugés que nous portions avant Unité 9 sur le milieu carcéral. Imaginez, la série a commencé dans une atmosphère harperienne où la répression des détenus était la méthode et elle se termine dans un univers rempli d’humanités où nous comprenons beaucoup mieux le destin de gens qui ont emprunté le chemin de la criminalité.

S’il est vrai que la télévision est le reflet de son époque, il n’est pas moins vrai que le regard télévisuel porté par la fiction peut nous aider à mieux saisir un moment de notre vivre-ensemble. Unité 9 témoignera ainsi du changement progressif du regard que nous portons sur le milieu carcéral et sur la différence.

Certes, les préjugés des uns et des autres ne sont pas évanouis, mais leur mise en perspective aide à faire progresser notre compréhension de phénomènes sociaux complexes et surtout à comprendre que l’humanité ce n’est ni noir, ni blanc, mais une infinie de teintes de gris.

Les comédiennes et les comédiens qui ont fait le succès de cette série seront inoubliables pour nous. Guylaine Tremblay y a livré une performance d’actrice extraordinaire comme bien de ses collègues où nous avons découvert Ève Landry et plusieurs autres, tant les femmes que les hommes.

C’est l’autrice Danielle Trottier qui a imaginé les différentes histoires de ces femmes en prison, mais aussi à l’extérieur des murs avec entre autres la libération du personnage principal Marie Lamontagne, incarnée par Guylaine Tremblay.

Danielle Trottier a expliqué qu’à la fin de chaque saison, elle se demandait si elle pouvait continuer. La fin s’est imposée et nous pourrons en voir la conclusion ce soir.

Merci à Danielle Trottier, à toutes les comédiennes et à tous les comédiens. Merci également à ICI Radio-Canada télé, Unité 9 c’était de la très bonne télévision…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *