Les maudits journalistes!

--

Date: 15 avril 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Votre organisation fait les manchettes. Vous vous retrouvez au cœur de l’actualité et vous devez affronter les journalistes et les médias. Vous n’avez jamais fait cela et vous ne savez pas trop comment cela se déroulera. Vous êtes sur les dents. Ce n’est pas tous les jours que vous devez répondre aux questions non sollicitées à répétition des journalistes.

Si vous n’avez jamais vécu une pareille situation, vous vous désolerez d’abord du sans-gêne de ces journalistes qui insistent pour vous parler, pour que vous donniez une entrevue. Ils vous mettront bien sûr à l’aise et chercheront à gagner votre confiance. Il est fort probable que vous succombiez et que vous rendiez disponible.

En face d’un calepin, d’un micro ou d’une caméra, vous constaterez parfois que le ton a changé. journalistes_1Celui qui, il y a un instant, vous mettait à l’aise en vous disant que ce n’est presque rien vous posera alors des questions incisives que vous jugerez peut-être même agressives. Tout à coup, vous serez pris d’un doute. Auriez-vous dû accepter de donner cette entrevue? Après tout, cette question ne regarde pas le grand public. Pourtant, si un journaliste décide que votre activité ou que vos actions sont d’intérêt public, cela sera d’intérêt public quoique vous disiez ou que vous fassiez. Dit simplement, vous devez faire avec.

Une fois les entrevues réalisées, vous serez curieux de lire, de voir ou d’entendre les résultats de vos prestations médiatiques. Collés aux sites Web, aux émissions d’information ou aux différents médias, vous en apprécierez le résultat. Bien souvent, vous serez déçu de vos prestations, vous serez convaincu rapidement que le journaliste n’a pas très bien compris ce que vous lui avez raconté ou alors vous trouverez que l’on n’a pas donné l’importance qu’exigeait votre dossier. Vous ressortirez probablement de l’expérience en vous disant que la prochaine fois, on ne vous y reprendra plus.

Vous serez déçu de votre expérience et vous en attribuerez la faute aux médias. Pourtant, il est facile de faire autrement. Il faut cependant que vous accordiez une préparation à l’entrevue, une préparation sérieuse en ayant un message clair et simple à livrer. La préparation est la meilleure façon pour se sortir de la litanie trop souvent entendue à propos des maudits journalistes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *