Le Prix Hector-Fabre au Théâtre des Petites Lanternes

--

Date: 20 juin 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Au cabinet de relations publiques Nadeau Bellavance, nous nous réjouissons de l’obtention du prix Hector-Fabre par le Théâtre des Petites Lanternes. Prix décerné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) pour la pièce Bongo Té, Tika! Une fois encore, le Théâtre des Petites Lanternes a su se démarquer par son processus unique de création, La Grande Cueillette des Mots, qui s’inscrit comme forme d’art social. Bongo Té, Tika! est la pièce centrale d’une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et aux filles développée par Oxfam-Québec et diffusée à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

En 2010, pour célébrer notre 10e anniversaire, nous avions participé au financement du projet La grande cueillette de l’espoir réalisée par le Théâtre des Petites Lanternes. Nous avions alors organisé un souper-bénéfice chez Da Toni. Notre objectif était d’amasser 10 000 $ afin de permettre entre autres à un jeune comédien sherbrookois, Nathaniel Allaire-Sévigny de concrétiser un projet de théâtre social international qui s’est déroulé à Belém, au Brésil, en juillet 2010. Le Théâtre des petites lanternes a ainsi été au cœur de la création artistique sociale regroupant des jeunes de 18 à 30 ans de 30 pays. À notre très grande joie, c’est plutôt 22 500 $ que nous avons remis au Théâtre des petites lanternes. C’est la très grande générosité de nos clients qui a permis de largement dépasser toutes nos attentes. Nous ne sommes donc pas surpris de voir le rayonnement de cette institution culturelle de Sherbrooke.

Commentant la nouvelle, Angèle Séguin, directrice artistique et co-autrice de Bongo Té, Tika! a déclarée :  « C’est avec une joie immense que nous recevons le prix Hector-Fabre du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Cette distinction vient confirmer le rôle déterminant que jouent les créations du Théâtre des Petites Lanternes. Créer autour d’enjeux sociaux, voilà ce qui nous anime. Notre travail d’artiste consiste à les traiter dans l’espace public pour tenter d’ouvrir le dialogue. Créer à partir d’une parole intime et mettre au monde une œuvre sur ce qui nous unit. »

La ministre du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Gireault a pour sa part voulu féliciter le Théâtre des Petites Lanternes : « Encore une fois, le prix Hector-Fabre est décerné à une organisation d’exception. À travers son œuvre, le Théâtre des Petites Lanternes, en collaboration avec Oxfam-Québec et un regroupement de femmes du Congo, a mis sur pied une pièce importante autour de la violence faite aux femmes et aux filles. Développée à Kinshasa, en République démocratique du Congo, la pièce a été montée avec la contribution entre autres d’ONU Femmes, d’UNICEF, d’UNFPA, du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise et de l’Alliance nationale des autorités traditionnelles du Congo. Je suis fière que le talent québécois ait été mis à la disposition d’une telle initiative et, qui plus est, de le voir rayonner sur la scène internationale. »

Assorti d’une bourse de 25 000 $ et décerné annuellement par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, le prix Hector-Fabre vise à saluer l’audace et la détermination de personnes et d’organisations québécoises ayant acquis une notoriété sur le plan international pour leur apport notable à l’essor de leur région. Ce prix reflète la collaboration amorcée depuis quelques années entre le MRIF et ses partenaires afin de consolider la présence régionale dans sa politique internationale. Il témoigne de l’importance que le ministère accorde au rayonnement international des régions du Québec.

Rappelons qu’Hector Fabre a été le premier représentant du Québec à l’étranger. En 1882, il a occupé le poste d’agent général du Québec en France. Avocat et journaliste, il avait auparavant fondé L’Événement, avant de tenter une élection à la Chambre des communes et d’être nommé sénateur. Créé en 2000, le prix Hector-Fabre reflète la collaboration entre le MRIF et ses partenaires afin de consolider la présence régionale dans sa politique internationale. Il témoigne de l’importance que le Ministère accorde au rayonnement international des régions du Québec.

Félicitations à Angèle et à toute l’équipe du Théâtre des Petites Lanternes. Une organisation culturelle bien de chez nous qui fait notre fierté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *