L’hypocrisie des bonnes consciences ou coup fourré politique !

--

Date: 23 septembre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Les médias ont fait grand état de la photo du premier ministre Justin Trudeau publié par le Times aux États-Unis où l’on peut l’apercevoir déguisé en Aladin avec le visage maquillé en brun. D’autres pièces se sont ajoutées au dossier Trudeau. Il avait aussi emprunté le déguisement pour imiter Harry Belafonte et il s’était aussi coloré le visage de noir alors qu’il était guide. Il n’en fallait plus pour plonger le pays dans une « crise nationale » et pour paralyser la campagne électorale libérale. Imaginez notre champion de la défense de la diversité pris en flagrant délit de crime de « blackface ». L’intimé, Justin Trudeau lui-même, s’est mortifié deux fois plutôt qu’une pour décrire comment il avait été inconscient et que ces déguisements qu’il avait empruntés dans le passé lui faisaient honte aujourd’hui. En tant que premier ministre du Canada, il ajoute avoir failli à sa tâche de défendre celles et ceux qui sont opprimés par les méchants blancs dont ii fait partie. Les mots clés dans tout cela c’est aujourd’hui et Canada. Je m’explique.

Pour éviter d’être jeté dans la fosse aux lions comme mon homonyme Daniel dans la bible, je dirais d’abord que je comprends qu’il n’est pas approprié de se déguiser en empruntant le visage d’un autre, car cela peut être vécu comme quelque chose de méprisant pour les gens qui sont victimes d’ostracisme et de discrimination. Personnellement, cela ne me touche guère, car je ne me suis jamais déguisé sauf une fois en lutin du père Noël alors que j’étais jeune étudiant à l’Université. Toutes mes excuses aux vrais lutins du père Noël. Je m’excuse de vous avoir jadis manqué de respect. Cela dit, je n’écris pas cela pour ridiculiser qui que ce soit, mais pour démontrer que l’on a surréagi dans cette affaire. 1. Tous nous savons que Justin Trudeau n’est pas raciste. Tant s’en faut. 2. À ce que je sache ce déguisement ne fut pas déployé dans un contexte où on se payait la gueule de ceux que l’on représentait. 3. Cela a eu lieu à une époque où les discussions ou les sensibilités à ce grand thème de notre époque que représente le concept d’appropriation culturelle n’existaient pas. Alors comment peut-on pécher autant par anachronisme de culpabilité à rebours ?

L’autre aspect de la question c’est la triste constatation que le Canada est devenu en quelque sorte une banlieue intellectuelle des États-Unis d’Amérique. Nos compatriotes canadiens-anglais s’abreuvent tellement à la culture américaine qu’ils ne font plus la différence entre notre histoire et celle de notre voisin américain. Nous n’avons pas le même rapport au racisme et à l’esclavage au Canada qu’aux États-Unis bien que ce phénomène, je le sais, n’était pas totalement absent, mais d’intensité fort différente cela est une évidence. Je crois qu’il faut mieux faire eu égard à notre comportement collectif structurel dompte tenu des minorités et des gens qui se sentent discriminés ou ostracisés. On peut toujours faire mieux. Néanmoins, il faut savoir choisir les meilleurs combats.

Par exemple, pendant que les médias canadiens et internationaux font les manchettes avec le déguisement de notre premier ministre canadien, qui parle par exemple de l’exploitation des populations d’Afrique par les colonisateurs blancs et aussi chinois qui volent les ressources de ces pays et maintiennent les populations africaines dans un état proche de l’esclavage ? Qui parle de l’Afrique ? Qui fait le lien entre les changements climatiques et leurs effets sur ses populations pauvres ? Peu de gens. Pas assez de gens.

Vous me permettrez d’affirmer que l’on a fait trop état de cette question par rapport à des enjeux importants pour l’avenir du Canada et du monde comme la politique étrangère africaine de notre pays par exemple. Je ne veux pas excuser le manque de jugement de Justin Trudeau, mais remettre les choses en perspective et surtout voir cette affaire pour ce qu’elle a vraiment été un coup fourré politique instrumentalisant les gens racisés au profit de qui pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *