Le débat du Canada

--

Date: 8 octobre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Malgré la présence d’Yves-François Blanchet au débat anglais de la CBC hier, on a eu l’impression que le débat était celui du Canada et non pas celui du Québec. Expliquons.

Le débat présenté hier à CBC a offert une dynamique fort différente de celui qui a été diffusé sur le réseau TVA la semaine dernière. Le fait que ce débat s’est fait à six plutôt qu’à quatre a beaucoup à voir avec cette différence de la dynamique entre les différents candidats. Il y a eu beaucoup plus cacophonique. Les préoccupations du Québec ont été presque totalement absentes malgré les tentatives répétées du leader du Bloc québécois d’imposer des sujets comme le droit fédéral de dépenser, la laïcité, le respect des responsabilités des provinces. Tout cela est tombé à plat parce que les autres chefs ont ignoré ces préoccupations. Ce sera fort différent jeudi soir prochain dans la version française de ce débat. Le moment où l’on a le plus parlé du Québec, c’était pour le mettre au banc des accusés pour sa Loi 21 et pour discuter de la péréquation. Le Québec et le Canada sont donc deux sociétés fort différentes. Cela est un fait indéniable et cela a transpiré dans ce débat.

Sur le débat lui-même, on peut remarquer que le chef conservateur, Andrew Scheer, a connu une meilleure performance que celle de la semaine dernière sur le réseau TVA. Il a été beaucoup plus incisif. Il a eu probablement les meilleures attaques envers le chef libéral Justin Trudeau notamment quand il a lui a dit qu’il portait toujours des masques et jouait des rôles de grand défenseur de la veuve et de l’orphelin. Il a marqué un point quand il a dit à Justin Trudeau qu’il n’avait pas de leçons à recevoir de quelqu’un qui a congédié injustement sa ministre de la justice, première femme autochtone ministre de la Justice au pays.

Justin Trudeau n’a pas connu une mauvaise soirée, mais il a été plutôt effacé même s’il a été l’objet de toutes les attaques de ses adversaires. Il a bien cherché à associer Andrew Scheer à Maxime Bernier en disant que le rôle de Maxime Bernier était de dire publiquement ce que pensait Andrew Scheer tout bas. Bonne ligne d’attaque.

Jagmeet Singh a connu un bon débat, mais sa conférence de presse et sa réponse confuse quant à sa possible intervention concernant la Loi 21 est venue un peu porter ombrage à sa performance somme toute honnête. Ce sera le clip qui sera repris aujourd’hui dans les reportages sur le débat et dans les commentaires sur ce même débat. Il a pris une sérieuse option sur la possibilité de perdre le débat sur les débats.

Yves François Blanchet a eu une performance honnête. Il a réitéré les positions du Québec, mais il a été un participant effacé. Il n’avait rien à gagner ni à perdre dans ce débat. Une performance moins spectaculaire que les précédentes de l’ancien chef Gilles Duceppe. Elisabeth May a réussi à se faire la championne des changements climatiques et elle est toujours aussi sympathique. Cela sera néanmoins insuffisant pour gagner beaucoup de votes. Quant à Maxime Bernier, il a pris beaucoup de place, mais il est le seul chef qui a mal paru dans l’ensemble de ces débats. C’est lui le perdant du débat d’hier soir.

Bref, un débat qui ne fait pas de gagnants. Dans ces circonstances, le gagnant est Justin Trudeau, car c’est lui le roi de la montagne et personne n’a réussi à le déloger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *