Jour d’élection

--

Date: 21 octobre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Aujourd’hui, les Canadiennes et les Canadiens vont exercer leur choix dans les boites de scrutin et se choisiront une ou un représentant dans leur circonscription électorale pour les représenter au cours des prochaines semaines et des prochains mois. Volontairement, je n’ai pas parlé de terme de mandat de quatre ans, car il est plus qu’incertain que le pays ne soit pas amené à voter à nouveau dans un proche avenir si les prédictions des sondages s’avèrent fondées.

Quoi qu’il en soit, il faut dire et redire à toutes et à tous qu’il est important d’aller voter et de faire son choix. La démocratie a besoin plus que jamais en Occident d’amour. Les gens de Hong Kong qui sont dans les rues aimeraient bien pouvoir exercer leurs droits démocratiques de même que les Catalans qui en sont aussi privés l’État espagnol. Quand on voit des gens privés de leurs droits démocratiques ailleurs dans le monde, on prend encore plus conscience de la richesse que nous avons ici de pouvoir compter sur ces derniers. Malgré cela, il y aura quand même de 25 à 35 % de gens qui n’iront pas voter aujourd’hui.

En cette soirée d’élection, c’est une drôle d’idée qu’a eue la Ville de Sherbrooke de proposer ce soir un débat concernant le projet Quartier Well Sud et à la taille de son stationnement. La diffusion d’une vidéo par la conseillère Évelyne Beaudin sur le coût de la réfection du stationnement et surtout le nombre de places de stationnement projetées a jeté le feu aux poudres. Conférence de presse improvisée de tous les membres du Conseil pour répondre aux propos de madame Beaudin. Déclarations senties et documentées sur les réseaux sociaux d’Annie Godbout et de Vincent Boutin. Déclaration très pugnace de madame Nicole Bergeron dans le quotidien La Tribune sur le sujet. Même la députée solidaire de Sherbrooke, Christine Labrie, s’en mêle et prend parti contre le nombre de places de stationnement prévues dans le projet, mais inconnues pour le moment puisque tout cela provient de débats à huis clos. La chicane est pognée. Néanmoins, c’est une très mauvaise idée que de tenir ce débat le jour d’une élection fédérale au Conseil municipal. Cela ressemble à un manque de respect envers l’élection fédérale. À moins que ce fût voulu ainsi pour éviter les débats ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *