Les sondages ont visé juste

--

Date: 24 octobre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Depuis l’élection de Donald Trump, l’industrie du sondage a connu un grand déficit de crédibilité dans l’opinion publique. Il est vrai que prédire ce qui adviendra de nos débats politiques souvent menés dans un contexte de forte émotivité n’est pas une tâche de tout repos. C’est toujours une opération risquée et qui est toujours fortement contestée par celles et ceux que les prédictions ne favorisent pas leurs intérêts. C’est cela le fonds de commerce des gens qui font métier de sondeurs.

S’il est de bon ton de dénoncer et d’expliquer les mauvais sondages au lendemain d’une élection, il apparaît important de rendre à César ce qui appartient à César au lendemain de l’élection chaudement disputée que nous venons de vivre au Canada. La vérité, si un tel mot peut encore exister de nos jours, c’est que cette fois les maisons de sondages ont correctement prédit le résultat de cette élection. Je prends à témoin pour illustrer ce point de vue le dernier sondage publié par Léger le week-end dernier. Léger a prédit le résultat de l’élection. Fort de ces résultats, nous devons garder confiance dans ces instruments de mesure encore aujourd’hui même si parfois ils ne sont pas exempts d’erreur dans la marge d’erreur.

De bons sondages font de bons agrégateurs. Il faut aussi mentionner que la qualité des sondages publiés durant la campagne électorale ont facilité la tâche prévisionnelle des sites agrégateur de sondages comme Canada 338 de monsieur Fournier. Si je prends l’exemple du Québec, ce site a correctement prédit globalement les résultats dans bon nombre de circonscriptions électorales au Québec. Il a sous-estimé le vote libéral en Estrie et raté sa prédiction pour le comté de Maxime Bernier en Beauce. Mais bon, soyons bons joueurs et admettons que globalement il a prédit le résultat de l’élection à un ou deux sièges près.

Les sondages publiés durant la campagne ont visé juste. Toutes les maisons de sondage ont bien fait durant cette élection. Ici à Sherbrooke, Mainstreet avait bien vu la lutte serrée dans le comté de Sherbrooke que la nouvelle députée libérale Élisabeth Brière a remporté au début de la nuit.

Aujourd’hui, nous retrouvons un pays divisé, plus polarisé que jamais entre les provinces de l’ouest et celle du centre, mais chose certaine ce n’est pas une surprise si nous avions pris connaissance des sondages publiés durant la campagne électorale. Pour une fois, nous devons reconnaître que les sondages avaient visé juste et que le résultat que nous avons eu avait été annoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *