Solidarité avec notre quotidien

--

Date: 28 octobre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

On se réjouit du soutien qu’ont réussi à obtenir les employés et les cadres de l’entreprise dans leurs démarches auprès du milieu estrien afin de déposer une offre d’achat au Syndic qui gère le dossier de la faillite du Groupe Capitales Médias (GCM). Depuis l’annonce de la faillite de ce groupe, les manifestations de soutien des populations de toutes les régions où ce groupe avait un quotidien ne se sont jamais démenties.

On doit saluer l’attachement des gens à leur quotidien local. Cela est plutôt rassurant dans un monde de « fausses nouvelles » et de l’affaiblissement de notre tissu démocratique sous l’impulsion des théories du complot et de la montée du populisme dans toutes les démocraties occidentales.

Chez nous en Estrie, le milieu n’a pas été avare de ses appuis envers notre quotidien. Vendredi dernier, en conférence de presse, il a été annoncé que l’opération de solidarité avec notre quotidien La Tribune s’est traduite par le joli magot de 2,1 millions de dollars. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu pour assurer la survie à long terme d’un journal quotidien devant évoluer dans un monde vampirisé par les GAFA, mais beaucoup si l’on regarde cela de l’angle du sentiment d’appartenance de nombreuses entreprises et de nombreux organismes de l’Estrie envers leur quotidien. On peut parfois ne pas aimer tel ou tel reportage de notre quotidien, surtout si nos intérêts y sont impliqués, mais on ne peut faire l’impasse sur le fait que c’est un outil essentiel à notre milieu pour se parler, débattre et nous reconnaître. Sans la présence d’un quotidien comme La Tribune chez nous bien des choses se passeraient différemment.

On souhaite la meilleure des chances à ce projet de coopérative qui sera présenté au Syndic qui administre la faillite du Groupe Capitale Médias et croire aux chances de ce projet d’être la meilleure avenue de solution pour en assurer la pérennité pour non seulement les prochaines années, mais pour toujours. Bien sûr, les modèles d’affaires vont continuer à évoluer, celui de La Tribune comme les autres, mais ce qui est le plus important c’est que nous puissions compter sur La Tribune et ses artisans pour transmettre nos débats, nos querelles et nos réussites. Cela est indispensable à notre vivre-ensemble et à l’équilibre démocratique de notre région.

Félicitations aux employés et aux cadres. Merci à notre région, à ses entreprises et à ses organismes ainsi qu’aux lecteurs et aux lectrices d’avoir répondu présents aux représentations de La Tribune et de leurs alliés afin d’assurer la survie de notre quotidien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *