Le cirque Trump des démocrates à Washington

--

Date: 1 novembre 2019
Auteur: Daniel Nadeau

Hier, un vote crucial a eu lieu au Congrès américain, la procédure de destitution du président Trump a été lancée. Ainsi, le président Trump semble être empêtré dans l’affaire ukrainienne. Cela pourra lui coûter son poste. Dans son commentaire entendu sur les ondes de CNN, la leader démocrate au Congrès a déclaré « que c’est la démocratie qui est en jeu dans ce dossier et les États-Unis d’Amérique ne sont pas une monarchie, mais bel et bien une république. » Pour sa part, le président Trump a écrit sur son fil twitter que cet événement constituait : « La plus grande chasse aux sorcières de l’histoire américaine. »

On se rappellera que ce pouvoir de destituer le président américain n’a été utilisé que trois fois auparavant. Il s’agit des présidents Andrew Jackson et Richard Nixon par la suite, il y a vingt ans un vote avait eu lieu pour ouvrir une telle procédure contre Bill Clinton.

Hier, le Congrès américain a adopté une résolution donnant un cadre formel aux investigations par 232 voix favorables contre 196 voix. Nancy Pelosi a déclaré : « Aujourd’hui, la Chambre avance encore en établissant les procédures pour des auditions publiques, afin que les Américains puissent se faire leur propre idée sur les faits. »

Dans un communiqué de presse la Maison Blanche a réagi en disant que : « C’est inique, anticonstitutionnel et fondamentalement antiaméricain. » Les élus républicains ont dénoncé une « mascarade » visant à piétiner le résultat de l’élection de 2016. Le 24 septembre, Nancy Pelosi avait décidé d’engager son parti sur la voie périlleuse de l’impeachment – mise en accusation du président – après des révélations sur un appel téléphonique entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky au cœur de l’été.

Bref, un combat à l’issue prévisible veint de s’engager aux États-Unis. Le Congrès fort de sa majorité démocrate a démarré le processus, mais le Séant majoritairement républicain stoppera en temps et lieu le processus. Ce qui fera de la prochaine élection présidentielle américaine une campagne absolument sale et méchante. Terreau dans lequel le président Trump aime bien se retrouver. Le vote d’hier du Congrès démocrate risque bien d’assurer la victoire à Donald Trump. À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *