La maîtrise de la télé de Trump

--

Date: 6 février 2020
Auteur: Daniel Nadeau

Une très mauvaise semaine pour les démocrates. Après la tragi-comédie du dévoilement des résultats du caucus de l’Iowa et l’acquittement hier du président Trump au Sénat, les démocrates ont vu Donald Trump livrer un discours sur l’état l’Union d’une efficacité redoutable.

Ce discours de Trump, où il n’a jamais prononcé une seule allusion au procès que lui ont intenté les démocrates pour le destituer, a rappelé les principaux éléments de son discours électoral ou plutôt de son programme électoral qui se résume à plus d’armes en circulation, à plus d’immigrants refoulés aux frontières, à la glorification des figures d’extrême droite comme Russ Limbaugh ainsi qu’à de la démagogie et les mensonges comme positions politiques. Trump n’est pas de droite, il est le politicien le plus opportuniste que l’on ait pu connaître dans l’histoire contemporaine.

Mieux encore, Trump ne perd jamais quitte à mentir et à discréditer toutes celles et tous ceux qui se dressent sur son chemin. Il est tout simplement un phénomène qui sera étudié longtemps après sa mort dans les universités et les départements de sciences politiques.

Il y a deux jours, il a fait preuve d’une très grande maestria dans l’utilisation du médium qu’est la télé pour se mettre en scène et pour lancer sa campagne électorale. Il a su utiliser l’émotion à partir des préoccupations quotidiennes des gens ordinaires : réunion d’une famille de militaire qui revient de mission d’Afghanistan, héroïsation de nombreuses personnes qui ont combattu pour l’Amérique, discours surréaliste sur la grande réussite américaine et tutti quanti. Donald Trump a fait la preuve qu’il était un grand maître de la télé-réalité politique.

La leader démocrate Nacy Peluso n’en pouvait plus au point où elle a déchiré le discours du président Trump devant les caméras voulant par ce geste indiquer que cela était un tissu de mensonges. Jamais un discours sur l’état de l’Union n’aurait été aussi le symbole fort de la grande division de la société américaine. Trump a triomphé avec ses mauvaises manières, ses mensonges et ses exagérations. Il semble bien que ce ne soient pas les démocrates qui seront en mesure de l’arrêter en novembre 2020. Plus que jamais, les chances de réélection de Donald Trump pour un second mandat apparaissent comme une réalité. Une sorte de cauchemar éveillé pour tous les fervents partisans des démocraties de type libérales. À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *