La grande alliance

--

Date: 18 février 2020
Auteur: Daniel Nadeau

Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Hier, le gouvernement du Québec a annoncé une entente très importante avec la nation Cri. Nommée la grande alliance, cette entente prévoit la mise en valeur du Nord québécois et de ses ressources naturelles. Ce qui est ironique c’est que l’un des éléments clés du projet annoncé est la construction d’un lien ferroviaire dans le Nord québécois. Décidément, les voies ferrées sont au cœur des discussions avec les premières nations du Canada…

Sur une note plus sérieuse, il faut féliciter le gouvernement du Québec de cette initiative avec la nation Cri. Ce geste s’inscrit dans la foulée des ententes conclues dans le passé par Robert Bourassa, René Lévesque et Bernard Landry. Par l’annonce de cette entente avec la nation Cri, François Legault inscrit son nom dans la courte liste des premiers ministres du Québec qui n’ont pas hésité à traiter d’égal à égal avec les peuples autochtones en les considérant comme une nation.

Cela contraste singulièrement avec les problèmes actuels du gouvernement du Canada et des Premières nations. Nous, le peuple québécois accusé par ces Canadiens d’être repliés sur nous-mêmes voire d’être de méchants racistes avons raison de célébrer cette entente. Nos compatriotes du Canada devraient profiter de l’occasion pour revoir les préjugés qu’ils entretiennent envers le Québec. Reste à voir si le Globe and Mail ou le Toronto Star ainsi que le Maclean consacreront des reportages et des éditoriaux pour souligner le succès du Québec dans ses négociations en amont avec la nation Cri…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *