La catastrophe de Lac-Mégantic et le laxisme du gouvernement canadien

--

Date: 10 juillet 2013
Auteur: Daniel Nadeau

La catastrophe ferroviaire qui a soufflé le centre-ville de la pittoresque ville de Lac-Mégantic tout en privant plusieurs familles d’un ou plusieurs êtres chers est un véritable cauchemar pour tous les gens concernés. Les pertes humaines et matérielles sont immenses. Il est encore trop tôt pour identifier le ou les coupables de cette tragédie, mais déjà on peut rappeler les éléments principaux d’une bonne gestion de crise.
La première chose qu’il faut faire c’est de démontrer de l’empathie envers les personnes concernées et les accompagner dans leur deuil. Ce qui a été fait de façon exemplaire par les autorités publiques à l’exception peut-être du ministre des Transports du Canada, Denis Lebel qui est venu défendre le bilan de son gouvernement en matière de sécurité ferroviaire et justifier la politique énergétique de son gouvernement. Ce n’était ni le temps, ni l’occasion. Erreur majeure de communication du gouvernement canadien.
La deuxième chose importante à faire est de sécuriser la population et la rassurer. Cela aussi a été accompli de façon admirable par les autorités locales et avec en tête la mairesse de Lac-Mégantic, madame Colette Roy-Laroche et le préfet de la MRC, monsieur Maurice Bernier. De quoi nous réconcilier avec les élus municipaux après un automne et un printemps difficile dans la foulée de la commission d’enquête de la juge Charbonneau.
De manière générale, les autorités publiques ont agi avec doigté et célérité. Elles méritent un A+.
Ce qui n’est vraiment pas le cas avec le président et les autorités de la compagnie MMA qui ont largement failli à la tâche de bien gérer la crise. Cela commence par l’émission d’un communiqué de presse qu’en langue anglaise samedi soir, suivi d’une traduction douteuse le lendemain et par des propos incohérents qui allaient dans tous les sens. Comment s’étonner d’une telle situation de la part d’une compagnie qui semble, à première vue, mue par le profit à court terme et qui a posé plusieurs gestes qui démontrent son peu de souci pour la sécurité et le maintien d’infrastructures en bon état? La gestion de crise par MMA est pitoyable. Elle mérite l’opprobre de tous et nous sommes de tout cœur avec la population de Lac-Mégantic quand elle exprime sa colère et son incompréhension devant de tels agissements et pratiques d’affaires dignes du capitalisme sauvage.
Mais il ne faut pas se méprendre le grand responsable de cette tragédie c’est le gouvernement du Canada qui a failli à sa tâche d’assurer la sécurité des Canadiennes et des Canadiens en écoutant le chant des sirènes de la déréglementation et des assouplissements exigés par les entreprises privées au mépris des plus élémentaires règles de sécurité. Il ne serait pas étonnant que dans son rapport le Bureau de la sécurité des transports pointe du doigt la volonté aveugle du gouvernement Harper de vendre à tout prix le pétrole des sables bitumineux et devant les difficultés d’en assurer le transport par oléoduc, il ait choisi le laxisme comme politique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *