Propagandes

--

Date: 1 août 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Ces dernières semaines, les billets de ce blogue se sont beaucoup intéressés à la politique américaine. Les conventions politiques des démocrates et des républicains sont les plus authentiques spectacles de la démocratie américaine. C’est en quelque sorte de la propagande des deux grands partis politiques présents sur la scène politique américaine, conventions qui sont diffusées aux heures de grandes écoutes sur toutes les chaînes de télévision.

L’intellectuel français, Jacques Ellul a publié en 1962 un livre désormais classique intitulé Propagandes. PropagandaVoici ce qu’en disait son éditeur lors de sa parution : « Cet ouvrage, publié pour la première fois en 1962 a été l’un des tout premiers à mettre en évidence le caractère omniprésent et multiforme de la propagande. Dépassant les définitions classiques, il a montré que la propagande n’était pas l’apanage des dictatures, mais une nécessité pour tous les régimes, qu’elle ne se limitait pas à la guerre psychologique, mais englobait aussi les public and human relations destinées à adapter l’homme à une société. Près de trente ans après sa publication, ce livre demeure une référence indispensable pour la compréhension d’un phénomène qui n’a cessé de s’étendre et de se perfectionner. » 

Au fond, la réflexion d’Ellul part de la technique et explique que tous les régimes politiques ont besoin de se justifier et de se promouvoir auprès des gens qu’ils contrôlent et assujettissent. Par exemple, les sports professionnels comme le football aux États-Unis, le foot en Europe et le hockey au Canada sont pour Ellul de puissants outils de propagande pour les pays en question. De tous les sports, de toutes les activités de propagande, ce sont les Jeux olympiques qui en sont l’outil le plus achevé. Cette semaine, les Jeux olympiques prendront leur envol à Rio au Brésil. Outre les enjeux de sécurité toujours très présents et ceux des coûts astronomiques de la tenue des jeux, cette année ces Olympiques auront pour toile de fond la peur des moustiques pour la transmission du virus Zika et l’exclusion probable des Russes pour dopage. Bien sûr, il y aura aussi les performances sportives des athlètes, mais la propagande et le chauvinisme se bâtiront au moyen de leurs performances. J’aurai l’occasion d’y revenir.

En attendant le début des jeux au Brésil, si vous désirez voir ce que veut dire de la véritable propagande, je vous invite à regarder ce soir et demain sur les ondes d’Ici RDI de Radio Canada à 20 Heures : Les Jeux d’Hitler Berlin 1936. GoebbelsVous serez à même de comprendre que le régime nazi avec son grand idéologue Goebbels avait compris le potentiel de ces Jeux olympiques pour promouvoir le régime nazi partout dans le monde.

La propagande est un art consommé et elle est le produit d’une société technicienne qui a conduit à la civilisation du spectacle. Il faut s’armer à comprendre la propagande si l’on souhaite s’en libérer. Propagandes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *