Célébrer son centre-ville

--

Date: 9 août 2016
Auteur: Daniel Nadeau

Depuis l’apparition des centres commerciaux en Amérique, les centres-ville ont été désertés et plusieurs ont vécu un processus de dévitalisation. Au cours des années 1980, de nouvelles tendances d’aménagement urbain sont apparues et la revitalisation des centres-ville a été à l’ordre du jour de plusieurs villes nord-américaines. Bouffe ton CentroLa ville de Sherbrooke n’a pas fait exception à ces tendances lourdes nord-américaines et nous avons vécu pleinement ce phénomène de dévitalisation-revitalisation de notre centre-ville. Le Cabinet de relations publiques et de communication Nadeau Bellavance a été appelé dans la décennie 2000 à participer pleinement à cette renaissance de notre centre-ville.

Déjà, mon associé Yves Bellavance et moi avions fait le choix d’établir notre nouvelle entreprise au centre-ville de Sherbrooke sur Wellington Nord. Notre bureau s’y trouve toujours. Professionnellement et personnellement, j’ai mené plusieurs combats pour notre centre-ville. Par nos conseils et nos actions de communication, nous avons travaillé avec la Corporation du centre-ville de Sherbrooke, aujourd’hui Commerce Sherbrooke, et nous avons contribué à faire du centre-ville de Sherbrooke un milieu de vie plus ancré dans la vie des citoyennes et des citoyens de Sherbrooke. J’en suis très fier.

Mais ce qui me rend encore plus fier c’est de voir la renaissance des initiatives des gens d’affaires du centre-ville qui, regroupés sur une base volontaire mènent de nombreuses actions pour que les Sherbrookoises et les Sherbrookois se réapproprient leur centre-ville. Cela n’est pas toujours de tout repos. À maintes occasions, des critiques s’élèvent contre des décisions politiques nécessaires pour favoriser le développement de ce lieu toujours à revitaliser. Que ce soit par des investissements dans les infrastructures, par de l’aide à la rénovation des bâtiments patrimoniaux ou encore par des règlements de zonage appropriés, le pouvoir politique sherbrookois demeure mobilisé autour de son centre-ville. En cela, il ne faut pas passer sous silence le travail inlassable du conseiller Serge Paquin, aujourd’hui président du comité exécutif de la Ville de Sherbrooke.

Au-delà des groupes mobilisés et d’un pouvoir politique interventionniste, Philippe Cadieuxil y a parfois des gens qui s’investissent dans la cause du centre-ville et qui méritent un coup de chapeau. C’est le cas notamment de Philippe Cadieux qui a travaillé de nombreuses années à Commerce Sherbrooke et qui fut la bougie d’allumage de l’événement Bouffe ton Centro, événement qui vient de connaître un succès éclatant cette dernière fin de semaine.Jérémy Dépault

Philippe a choisi de quitter son emploi à Commerce Sherbrooke pour de nouveaux cieux politiques. Nous lui souhaitons la meilleure des chances. Néanmoins, nous devions souligner qu’à la source du succès de Bouffe ton Centro, il y a l’énergie de Philippe Cadieux. Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Malgré le départ de Philippe, il y a encore des gens dévoués qui veillent au développement de notre centre-ville comme son collègue de Commerce Sherbrooke, Jérémy Dépault.

Bonne route Philippe et longue vie au centre-ville de Sherbrooke!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *