Quel spectacle offert par les joueurs de la PGA au Masters!

--

Date: 14 avril 2017
Auteur: Daniel Nadeau

J’ai pris le temps de me remettre de mes émotions de ce weekend dernier après avoir regardé religieusement les quatre jours de compétition du tournoi des maîtres au terme duquel le sympathique golfeur espagnol Sergio Garcia a triomphé après un trou de prolongation.

Celles et ceux qui, comme moi, aiment le golf ont pu apprécier le spectacle magistral offert par les joueurs de la PGA cette dernière fin de semaine. Le golf, à première vue, ne semble pas être un sport fait pour la télévision. Pourtant, rien n’est plus spectaculaire comme images télévisuelles que de voir un golfeur bécher ou réussir sur un parcours de golf. Parfois, on est sur le terrain avec le golfeur. On vit avec lui ses difficultés. On envie ces golfeurs qui sont capables de se sortir de difficultés desquelles nous aurions été incapables de nous sortir. Les clichés abondent dans nos têtes lorsque l’on regarde un match de golf du genre : « il ne faut jamais abandonner », « ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini », « rien n’est impossible », « s’accrocher toujours s’accrocher à la mince possibilité de triomphe » et « la patience est parfois la meilleure recette du succès ».

Bref, vous aurez compris que pour moi qui suis un amateur de golf, le golf est un spectacle télévisuel grandiose qui met en scène beaucoup de valeurs que nous prônons dans notre société productive. Parfois, le spectacle est plus relevé. Ce fut le cas, le weekend dernier, les golfeurs Justin Rose et Sergio Garcia nous ont offert tout un spectacle. Chacun à sa façon a échoué, à un moment ou un autre pour s’assurer la victoire. Il aura fallu attendre le trou de prolongation pour faire un maître à ce tournoi des maîtres.

Qui plus est, c’est très sympathique que le golfeur gagnant ait été l’espagnol Sergio Garcia. Ce dernier figure parmi les meilleurs de sa profession, mais il traînait la douteuse réputation d’être incapable de gagner un tournoi majeur comme le font les meilleurs. Ce qui doit arriver finit toujours par arriver puisque Garcia a maintenant l’honneur d’avoir gagné un veston vert. En prime, le tournoi majeur qu’il a gagné est le plus prestigieux, avec le British Open, de tous les tournois. Félicitations à Sergio Garcia et, longue vie au spectacle relevé que nous offre la PGA, semaine après semaine. C’est avec des spectacles comme ceux offerts par Garcia et Rose en fin de semaine dernière ou encore Phil Mickelson et Henrik Stenson au British Open de l’année dernière que le golf pourra survivre dans l’avenir. On sait que cette activité, jugée trop souvent onéreuse et très gourmande en temps, est en perte de vitesse auprès des plus jeunes. La PGA et des golfeurs de la trempe de Sergio Garcia donnent de sérieux arguments à celles et à ceux qui comme moi trouvent que le golf est une activité passionnante et un spectacle de premier plan à la télévision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *