L’opinion publique tronquée de la science…

--

Date: 12 septembre 2017
Auteur: Daniel Nadeau

Avez-vous suivi la progression de l’ouragan Irma sur les réseaux de télévision américains et canadiens? Si comme moi, vous vous êtes intéressés par la question, vous aurez constaté l’excellente couverture du réseau CNN sur la progression de l’ouragan. Une armée de reporters sur le terrain, des analyses fines quant à la progression des vents, des explications savantes quant au phénomène ouragan, l’importance de la présence d’eau chaude comme carburant et tutti quanti…

Ce qui est fascinant dans la couverture de ce genre d’événements ce n’est pas tant ce qui est dit et la façon trop souvent sensationnaliste choisie pour livrer l’information, mais plutôt ce qui n’est pas dit. Les observations qui ne sont pas communiquées au grand public en de telles occasions.

Par exemple, dans les reportages sur Irma, il y a eu de grandes différences dans le traitement de l’information dans les médias québécois et les médias américains. Chez nous, on a clairement fait un lien entre le réchauffement climatique et la recrudescence du nombre et de la force des ouragans dans l’océan Atlantique. Certes, on a bien pris soin de faire les nuances nécessaires. La science dans l’état actuel des choses ne fait pas de liens directs entre les deux, mais il est clair que des liens doivent être faits entre la recrudescence des ouragans et la présence de masse d’eau plus chaude dans l’Atlantique.

Dans les médias américains, pas un mot sur le réchauffement climatique. On explique les phénomènes des ouragans, mais sans parler de changements climatiques. On ne parle pas non plus de phénomène comme l’anthropisation du territoire, pas plus que des choix de développement urbain faits en Floride et dans les grandes villes américaines. Que ces réalités soient tues par le président Trump et les républicains ne nous étonnera pas, mais le silence des grands médias américains sur ces questions est plus surprenant.

En fait, c’est une opinion publique tronquée de science qui se fait entendre dans les grands médias américains quand on fait des reportages sur des événements comme l’ouragan Irma. Cela n’augure rien de bien pour l’avenir de notre planète…

Une réponse à L’opinion publique tronquée de la science…

  1. sonia dit :

    On récolte ce que l’on sème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *