La littérature, reflet de la réalité

--

Date: 7 décembre 2018
Auteur: Daniel Nadeau

Je ne sais pas si l’auteur Thomas B. Reverdy le savait au moment où il a écrit son dernier roman intitulé L’hiver du mécontentement publié cette année chez Flammarion, mais il a englobé la réalité qui rend sa fiction du moment d’une actualité criante.

Dans ce roman, l’auteur nous décrit les événements politiques en Grande-Bretagne, qui sous fond de grève ont mis la table à l’arrivée au pouvoir de l’ancienne dame de fer britannique et égérie du néolibéralisme, Margaret Thatcher. Mis en scène habilement par des personnages d’une jeune troupe de Théâtre qui monte un Richard III de William Shakespeare, ce roi adepte du pouvoir à tout prix. L’auteur nous y fera croiser Margaret Thatcher venue prendre un cours de diction. De nombreuses pages décrivent l’atmosphère de révolte qui s’empare de la société britannique durant l’hiver 1978-1979. C’est une époque marquée par de nombreuses grèves monstrueuses qui a fait dire au quotidien The Sun « Voici venir l’hiver de notre mécontentement ».

Signe des temps aussi, la pièce montée au théâtre Warehouse est le fait d’une jeune troupe entièrement composée de femmes. Parmi celles-ci, l’héroïne du roman de Reverdy Candice. Celle-ci, adepte de vélo et courrier pour une firme de livraison de colis nous fera découvrir l’univers de Reverdy. Elle sera victime d’une agression sexuelle par son employeur. Autre rappel à notre réalité à l’ère du #Metoo.

Laissons le dernier mot de ce court billet à l’éditeur de Reverdy qui écrit ces mots pour décrire le roman de Reverdy : « Thomas B. Reverdy écrit le roman de cet hiver qui a sonné le glas d’une époque et accouché d’un autre monde, un monde sans pitié où Just do it ne servira bientôt qu’à vendre des chaussures. Mais il raconte aussi comment des jeunes gens réussissent à s’y faire une place, en luttant avec toute la vitalité, la détermination et les rêves de leur âge ».

Je l’ai écrit souvent. La littérature est une autre façon de communiquer des visions du monde qui sont parfois aussi juste que les récits historiques tout au moins pour en restituer l’atmosphère et les enjeux. Le roman de Reverdy est incontournable pour qui veut mieux comprendre notre époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *