Sophie Brochu, entrée réussie…

--

Date: 6 avril 2020
Auteur: Daniel Nadeau

La nouvelle présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, une femme créative et énergique qui a brisé le plafond de verre, était invitée à la messe dominicale québécoise télévisuelle, Tout le monde en parle. Madame Brochu s’est présentée à nous avec un discours rafraichissant quant à l’avenir post-pandémie.

Cette idée concernant une meilleure mise en commun des ressources de toutes les provinces canadiennes pour s’assurer de l’autonomie énergétique de notre pays est une idée intéressante. Les besoins de l’Ontario et des provinces maritimes en énergie sont criants, reste à voir si l’hydro-électricité québécoise pourrait être une solution à leurs besoins et que nous pourrons faire des co-entreprises pour en assurer la distribution. Pourquoi ne pas faire de nos concitoyennes et nos concitoyens des autres provinces canadiennes des partenaires ?

Par ailleurs, on a senti dans le discours de la nouvelle PDG d’Hydro-Québec moins d’appétit pour la construction de nouvelles centrales hydro-électriques. C’est la comédienne Christine Beaulieu qui sera contente. Elle, qui avec sa pièce de théâtre J’aime l’Hydro favorisait plutôt des programmes d’efficacité énergétique.

On aura aussi remarqué que madame Brochu a parlé de la contribution d’Hydro-Québec à un éventuel programme gouvernemental d’autosuffisance alimentaire qui devrait mettre à contribution l’électricité d’Hydro-Québec pour la culture en serre.

Il faut dire que madame Sophie Brochu s’est fait connaître à Gaz Métro comme une gestionnaire efficace et visionnaire. Son parti pris pour une transition écologique à Gaz Métro aura surement des conséquences sur l’avenir d’Hydro-Québec. Jusqu’à ce jour, Hydro-Québec, jadis la fierté des Québécoises et des Québécois, n’a pas nécessairement bonne presse auprès des milieux écologistes. La venue de madame Brochu pourra changer cet état de choses. C’est ce que l’avenir nous dira.

Par ailleurs, nous avons appris que la sécurité de nos approvisionnements en énergie électrique est entre bonnes mains. Des cellules de crise sont déjà en place pour assurer que nous ne vivrons pas des pannes électriques majeures en plus des conséquences de la pandémie. On ne peut garantir l’avenir, mais c’est rassurant de savoir que nous sommes prêts.

Si l’on ajoute la décision annoncée d’Hydro-Québec quant à la perception de ses factures, on peut dire que la première sortie publique de la nouvelle PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, a été réussie..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *